Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Économie : Le Gouvernement adopte un Budget initial de 267,5 milliards de gourdes pour l’exercice fiscal 2022-2023

Adoption ce mercredi 28 Décembre 2022, par le Gouvernement haïtien, du budget initial de l’exercice fiscal 2022-2023.Un communiqué publé par le Ministère de l’Écomomie et des Finances (MEF), il s’agit d’une enveloppe globale de deux cent soixante milliards cinq cents millions ( 267,500,000,000) de gourdes, peut-on en lire.

LE FACTEUR HAÏTI, le 28 Décembre 2022._Deux cent soixante milliards cinq cents millions 267,500,000,000) de gourdes est le montant d’un Budget initial pour l’exercice fiscal 2022-2023, adopté ce mercredi par le Gouvernement de la République.

L’annonce relative à cette adoption a été faite via un communiqué par le Ministère de l’économie et des Finances (MEF) dont le titulaire est Michel Patrick Boisvert

Les informations insérées dans le document confirment que 78% des voies et moyens du budget 2022-2023 proviennent des ressources domestiques réparties comme suit : Recettes Courantes (61.3%), annulation de la dette du FMI (0.5%), autre Financement Interne des projets (1.6%), bons du Trésor (3.1%) et institutions financières (emprunt BRH) (12.3%).

De plus, les ressources externes du budget (21,1%) sont constituées en support budgétaire (3.4%) et en dons & emprunts destines au financement des programmes et projets (17.7%), a communiqué le MEF.

Ledit ministère poursuit en affirmant que les dépenses projetées dans le budget 2022-2023 sont reparties d’une part en dépenses courantes (57.9%) qui comprennent les dépenses de personnel (29.4%), les dépenses de biens et services (18.7%), les quote-part et subventions (7.6%), et les intérêts de la dette (2.3%), et, d’autre part en dépenses de capital (42.1%), subdivisées en dépenses de programmes et de projets (29.6%), dépenses d’immobilisation (1.0%) et dépenses d’amortissement de la dette (11.4%), entre autres.

Une enveloppe de plus de 4 milliards de gourdes est prévue dans le budget 2022-2023 pour financer les prochaines compétitions électorales, selon les déclarations faites par par le ministre de l’économie et des finances ,Michel Patrick Boivert, lors d’une interview accordée à Radio Métropole.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)