Accueil EDUCATION

Haïti-Éducation : Le Centre Professionnel Dieunou Altéma met 97 nouveaux jeunes sur le marché du travail

337

Cérémonie de graduation le dimanche 6 Février 2022, à Pétion-Ville, de la Promotion « Diamant Noir » issue du Centre Professionnel Dieunou Altéma (CEPFAD). À l’occasion, 97 jeunes formés Cosmétologie, Cuisine-Pâtisserie, plomberie, décoration, carrelage, auto-école, électricité, anglais et technique windows, entre autres, ont reçu leurs parchemins de l’administration de l’institution.

LE FACTEUR HAÏTI, le 7 Février 2022._Après 6 mois de formation, 97 jeunes issus du Centre Professionnel Dieunou Altéma (CEPFAD) ont bouclé leurs études professionnelles.

Formés en Cosmétologie, Cuisine-Pâtisserie, plomberie, décoration, carrelage, auto-école, électricité, anglais et technique windows, entre autres, la cérémonie de graduation s’est déroulée dimanche,  à Pétion-Ville, Commune du Département de l’Ouest d’Haïti.

Éric Jean-Bpatiste, Parrain de la Promotion s’était fait représenter par un délégué.Dans son discours, ce dernier, au nom du Secrétaire Général du RDNP a salué les efforts consentis par les parents des récipiendaires en contribuant dans leur formation professionnelle.

Haïti-Éducation : Le Centre Professionnel Dieunou Altéma met 97 nouveaux jeunes sur le marché du travail

Il rappelle aux jeunes gradués qu’après avoir reçu cette formation dans des conditions difficiles, ils doivent se mettre sur le marché du travail afin de matérialiser et d’appliquer les notions apprises.

Le parrain encourage ces jeunes à se mettre aussi au service de la communauté pour sa transformation tant souhaitée comme étant professionnels aguéris.

De son côté, la marraine de la promotion, Yvenca Brutus, se dit fière de voir tant de filles et de femmes s’intéressent aux métiers professionnels pour garantir leur avenir.

L’ex-maire de la commune de Pétion-Ville rappelle, à son tour à ces jeunes qu’ils sont les futurs cadres du pays.

Haïti-Éducation : Le Centre Professionnel Dieunou Altéma met 97 nouveaux jeunes sur le marché du travail

Mme.Brutus a profité de l’occasion pour inviter d’autres jeunes à prendre le chemin de l’école professionnelle pour réhausseur l’éclat de la société haïtienne pour le bien-être collectif.

En fin de compte, Parrain et Marraine encouragent les responsables du cette école professionnelle de continuer à former les jeunes afin de combattre la débauche, la délinquance juvénile et le grand banditisme dans le pays, notamment dans les quartiers défavorisés.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)