Accueil POLITIQUE

Haïti : Fonds-Verrettes, une Commune sans gouvernail

Img 20240608 Wa1014

L’actuel cartel municipal de Fonds-Verrettes, est amputé, depuis très longtemps, de deux membres. Au fait, il s’agit d’un secret de polichinelle car, les Fonds-verrettiens savent que les maires assesseurs, en l’occurence, Jean-Hubert Charles et Théoma Chéry, sont aux abonnés absents.Quant à Théoma Chéry, on dirait qu’il a abndonne la Commune.

LE FACTEUR HAÏTI, le 8 juin 2024._Voilà l’une des raisons qui à l’origine du dysfonctionnement du cartel que préside Viola Jean-Gilles. Cela, n’empêche pour autant aux maires en question, de percevoir, en toute liberté et quiétude d’esprit, salaires et frais, enfin, jouir de l’ensemble de privilèges que leur confèrent respectivement leurs “postes”.

Traitées en parents pauvres, les 70 mille âmes, qui respirent encore dans la commune, ne savent à quel saint se vouer, puisque le personnel administratif ainsi que la section voirie désertent carrément les lieux.

Par voice de conséquence, la ville se retrouve dans un état d’insalubrité critique, visible pour commencer, à l’intérieur des propres murs de la mairie.L’absence de décisions préventives et appropriées de la part de ce cartel fantoche, provoque des dégâts et pertes énormes, à chaque averse pluvieuse. Bizarrement, la mairesse Viola Jean-Gilles et ses paires affichent face à cette lamentable situation, l’indifférence totale.

Le complexe administratif qui abrite 5 entités de l’État dont l’office national d’identification (ONI) et le tribunal de paix remplissent leurs missions dans la saleté. D’ailleurs, des tas d’immondices jonchent dans les rues, les plus fréquentées et servent trop souvent d’enseignes ou d’adresses.

Ce constat ne manque pas de soulever la colère des citoyennes et citoyens, exprimée par le biais d’organisations sociales et de développement, à l’oeuvre sur le terrain, telles: la coalition de Fonds-Verrettes en marche et la Fédération des jeunes pour une nouvelle Haïti.

À l’ heure actuelle, ces structures disent beaucoup miser sur le prochain gouvernement de transition qui doit redresser la barque et doter finalement cette Municipalité d’un conseil capable et engagé à primer lieu les intérêts communs sur des objectifs individuels-mesquins…

Gilbert Ciceron, Journaliste-écrivain.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)