Accueil ACTUALITÉS

Haïti : Incapable de combattre l’insécurité, Ariel Henry frappe à nouveau à la porte de l’ONU

Le Premier Ministre Ariel Henry n’abandonne pas l’idée d’accueillir une intervention militaire étrangère armée spécialisée en Haïti afin de contrecarrer les gangs qui défient l’autorité de l’État. En revenant des Bahamas ce vendredi 9 juin 2023, il remet le sort d’Haïti à l’ONU à travers la Jamaïque qui veut contribuer au déploiement de troupes.

LE FACTEUR HAÏTI, le 9 juin 2023._ Sous l’invitation de son homologue des Bahamas, Philip David, le Premier Ministre Ariel Henry s’était rendu le jeudi 8 Juin 2023, à la Jamaïque afin de discuter avec les chefs d’État et de Gouvernement de la Caraïbes.

De retour en Haïti, le neurochirurgien souligne que la crise pluri-dimentionnelle, notamment l’insécurité qui égorge le pays a fait l’objet des discussions.

Pour chercher à restaurer un climat sécuritaire en Haïti, Ariel Henry a fait savoir que les États-Unis poursuivent les pourparlers à la recherche d’un appui à la police nationale d’Haïti (PNH) dans sa lutte contre les gangs.

Face à l’urgence de l’heure, le Chef du gouvernement se dit prêt à adresser une nouvelle correspondance au Sécretaire Général des Nations Unies, Antonio Gutiérrez pour lui renouveler sa demande formulée le 7 octobre 2022 sur la venue des troupes étrangères.

En attendant les conclusions de l’ONU, le Premier Ministre Ariel Henry, lors d’un point de presse au salon diplomatique de l’Aéroport International Toussaint Louverture déclare que : “la Jamaïque a réaffirmé sa volonté de participer à une force spéciale multilatérale” en faveur d’Haïti.

Il revient à la charge pour une intervention militaire environ 3 semaines après sa déclaration lors de sa participation au forum politique organisé les 23 et 24 mai 2023, par le Haut Conseil de la Transition (HCT) laissant croire que son gouvernement n’a sollicité “aucune intervention militaire” auprès de la communauté internationale en faveur d’Haïti.

Ce retournement de situation du Premier Ministre survient dans un contexte où il cherche à restaurer un climat de paix et former le Conseil Électoral Provisoire ( CEP) en vue de la tenue des prochaines élections.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)