Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Insécurité : 2 Américains aux ordres des kidnappeurs

631

Enlèvement le 27 juillet 2023, près de Port-au-Prince, la Capitale d’Haïti, de l’infirmière américaine de 31 ans, Alix Dorsainvil ainsi que son enfant dont l’identité reste inconnue. Le rapt collectif a été confirmé à travers un communiqué signé par les responsables de l’organisation humanitaire et chrétienne « El Roi Haïti » pour lequel la ressortissante américaine travaille dans le pays, rapporte BBC NEWS. Une manifestation pour exiger leur remise en liberté a été organisée en Haïti ce dimanche 30 juillet.

LE FACTEUR HAÏTI, le 30 juillet 2023._ Deux ressortissants américains sont victimes de la remontée des cas d’enlèvements en série qui frappe le pays de plein fouet. Il s’agit de l’infirmière Alix Dorsainvil ainsi que son enfant dont l’âge et le sexe ne sont pas révélés.

Selon un communiqué des dirigeants de l’organisation humanitaire chrétienne « El Roi Haïti » pour le compte duquel travaille l’infirmière de 31 ans, ils ont été enlevés le 27 juillet 2023, près de Port-au-Prince, selon une publication de BBC NEWS.

Photo prise en 2019 | Crédit : CHANDAN KHANNA / AFP

Le rapt collectif a eu lieu au siège de l’organisation non gouvernementale, en Haïti, peut-on en lire.

« Nous pouvons confirmer qu’Alix Dorsainvil, l’épouse de notre directeur Sandro Dorsainvil et leur enfant ont été enlevés le jeudi 27 juillet dans la matinée sur le site de l’ONG près de Port-au-Prince », indique le communiqué.

À travers ledit communiqué, le président d’El Roi Haïti, Jason Brown, a déclaré qu’Alix Dorsainvil était leur « infirmière scolaire et communautaire. Elle est connue pour son dévouement indéfectible envers les personnes souffrantes, travaillant sans relâche pour soulager les malades au nom de Jésus », a rapporté la chaîne américaine.

Dans la foulée, une manifestation a été organisée ce dimanche 30 juillet 2023, en vue de réclamer la libération des otages. Elle a drainé plusieurs dizaines de personnes.

Manifestation en faveur de la libérations des ressortissants américains | Photo : Impulse WebMédia

Le 28 juillet dernier, date marquant le 108ème anniversaire de l’Occupation Américaine d’Haïti, le Département d’État américain avait ordonné à tout le personnel gouvernemental non urgent et aux membres de leur famille de quitter Haïti au plus vite que possible en raison de la recrudescence des cas d’enlèvements et de crimes enregistrés dans le pays.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)