Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Insécurité : Des anciens Députés interpellent Ariel Henry face aux exactions des bandits

661

Un groupe de 50 anciens Députés regroupés au sein de la structure baptisée « Groupe de Réflexion et d’Action pour le Progrès d’Haïti (GRAPH), expriment leur indignation après la fusillade orchestrée le samedi 20 Août 2022, à Croix-des-Bouquets notamment, à Cité Doudoune, par des membres du gang 400 mawozo.Cette action criminelle a entraîné l’assassinat par balles d’au moins 8 personnes dont trois (3) d’une même famille. En effet, dans une note, ces anciens parlementaires s’en prennent au Premier Ministre Ariel Henry et alliés de son Gouvernement qui, selon leurs dires, ne manifestent aucune volonté pour restaurer un climat de paix dans le pays.

LE FACTEUR HAÏTI, le 22 Août 2022._Au moins huit (8) personnes ont péri dans une fusillade perpétrée par des bandits des 400 mawozo, le samedi 20 Août 2022, à Cité Doudoune, une zone de la Commune de Croix-des-Bouquets. Au rang des victimes figurent trois (3) membres de la famille Desanclos.

Après le carnage, les bandits ont brûlé, à bord d’un véhicule, les cadavres de personnes assassinées sur les lieux de la scène de crime.

En réaction à cet acte criminel, des anciens Députés faisant partie du « Groupe de Réflexion et d’Action pour le Progrès d’Haïti (GRAPH) se disent consternés et révoltés par rapport à ce drame de trop enregistré dans le pays.

« C’en est trop.Le pays ne peut pas s’enfoncer encore plus dans ce labyrinthe sous peine de disparition collective », se désolent les anciens Députés signataires de la note.

Ils en profitent pour partager leur douleur et leur peine avec Me Jean Simson Desanclos qui a perdu sa femme et ses deux filles ainsi qu’avec les autres familles des autres personnes abattues par les gangs.

À travers la note qu’ils ont signée, les anciens parlementaires ont salué les efforts consentis par les forces de l’ordre pour tenter de lutter contre le grand banditisme dans le pays.Toutefois, ils condamnent le laxisme du Gouvernement dirigé par le Premier Ministre Ariel et alliés qui n’ont rien fait, fustigent-ils, face aux exactions des gangs dans le pays, voire y restaurer de la sécurité afin de reprendre la voie constitutionnelle.

Selon eux, ce crime odieux doit soulever la conscience collective de tous afin de s’unir pour créer de meilleures conditions ainsi qu’un climat de paix dans le pays, comme alternative au développement d’Haïti. Pour y parvenir, les acteurs politiques du pays, notamment ceux et celles au pouvoir doivent faire preuve d’humanité et de conscience pour fermer le robinet de sang. « De grâce, faites un geste !», crient-ils.

Les anciens Députés signataires de la note de protestation sont :

  1. Yves DUPRAS
  2. Audné ALCIDE
  3. Marie Gladice St-Jean LUNDY
  4. Myriam AMILCAR
  5. Worms PERILUS
  6. Jean Marcel LUMERANT
  7. Jovenel LOUIS
  8. Deroneth DEUS
  9. Franck LAUTURE
  10. Dulaurier JACQUES
  11. Ronald TOUSSAINT
  12. Caleb J. DESRAMEAUX
  13. Esaie PROPHÈTE
  14. Roudy DEVIL
  15. Joseph Antonio VERICAIN
  16. Jacques BEAUVIL
  17. Frist ADRIEN
  18. Jude JEAN
  19. Bel-Ange PIERRE
  20. Jacquelin RUBES
  21. Francisque DELACRUZ
  22. Gérard SAINT JEAN
  23. Ronald ETIENNE
  24. Printemps BELIZAIRE
  25. Elisma FLORVIL
  26. Donal DORSAINVIL
  27. Enel APPOLON
  28. Joel SEMERZIER
  29. Curolo LOISEAU
  30. Vilma MATHIEU
  31. Clauvy ROBAS
  32. Rodney CHARLES
  33. Daniel HERMOGÈNE
  34. Jean Wilfrid BORGELLA
  35. Dorismond BEONARD
  36. Micalerme PIERRE
  37. Frandy LOUIS
  38. Germain Fils ALEXANDRE
  39. Philippe PARVILUS
  40. Freud MAURANCY
  41. Gérard Paul LORMEUS
  42. Lemaire PIERRE
  43. Jackie GUERRIER
  44. Wuinchel OLIVIER
  45. Edouanel CHERY
  46. Jean René LOCHARD
  47. Wilner GUERVIL
  48. Ostin PIERRE LOUIS
  49. Lemann PREMIER
  50. Iverno GUERRIER

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)