Accueil INSÉCURITÉ

Haïti-Insécurité : L’Alliance Démocratique Contre la Transition en Haïti lance un appel à la mobilisation

659

Des structures socio-politiques haïtiennes expriment leurs vives préoccupations face à la remontée des actes de banditisme dans le pays. C’est le cas de l’Alliance Démocratique Contre la Transition en Haïti (ADECTRAH). En vue de dénoncer ce fléau, cette entité invite la population haïtienne à prendre part à la journée de mobilisation qu’elle projette d’organiser le 7 Avril 2022, à Port-au-Prince.

LE FACTEUR HAÏTI, le 5 Avril 2022._En marge d’une conférence de presse organisée lundi, les responsables de la structure baptisée « Alliance Démocratique Contre la Transition en Haïti (ADECTRAH) » montent au créneau pour dénoncer la situation actuelle du pays.

Pour s’illustrer, le Porte-parole de l’ADECTRAH, Mackenson Cangé prend pour cause le phénomène de l’insécurité, notamment le kidnapping qui y règne.

Crachant son ras-le-bol, le militant politique a accusé la classe politique haïtienne, le secteur privé des affaires ainsi que des organisations de Défense des Droits Humains, entre autres de tous les mots du pays.

Haïti-Insécurité : L'Alliance Démocratique Contre la Transition en Haïti lance un appel à la mobilisation
Mackenson Cangé, Porte-Parole de l’Alliance Démocratique contre la Transition en Haïti (ADECTRAH) / Photo : Samantha VERSALIN

En vue de dénoncer l’eventuelle implication des actes précités dans la dégradation de la société haïtienne, ladite Alliance prévoit organiser le 7 Avril prochain, une journée de mobilisation de rues à Port-au-Prince.

Ce sera aussi l’occasion pour les protestataires de continuer à réclamer justice pour l’ancien président Jovenel Moïse, assassiné en juillet 2021, en sa résendence privée, à Pèlerin 5, selon Mackenson Chané.

À cet effet, il invite la population à y prendre part en foule afin de continuer à exiger la démission des autorités illégiliment qui ne cessent d’enfoncer le pays dans le chaos.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)