Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Justice : Ça tourne au correctionnel pour Armel Lafleur

Arrivée du Pasteur Armel Lafleur au Parquet de Port-au-Prince/ Crédit Photo : Azaine Mauryle

Attendu au Parquet de Port-au-Prince depuis le 4 Janvier 2023, le Pasteur Armel Lafleur a été, enfin, auditionné ce mardi, au carré du Commissaire du Gouvernement de cette Juridiction, Me Jacques Lafontant pour « outrage à la pudeur ». Au terme de la séance, son dossier a été envoyé au Tribunal correctionnel, confirme le chef du Parquet de la Capitale.

LE FACTEUR HAÏTI, le 10 Janvier 2023._La montagne n’a accouché qu’une souris dans le cadre du dossier du Pasteur Armel Lafleur.

Enfreignant l’article 283 du Code Pénal Haïtien, le Pasteur Armel Lafleur, après deux convocations consécutives au Parquet de Port-au-Prince, a répondu à l’appel de la seconde ce mardi.

Il a été invité pour « outrage à l’ordre public et au profond trouble à l’ordre social », selon les écrits du Commissaire du Gouvernement, Jacques Lafontant.

Haïti-Justice : Ça tourne au correctionnel pour Armel Lafleur
Arrivée du Pasteur Armel Lafleur au Parquet de Port-au-Prince/ Crédit Photo : Azaine Mauryle

Après avoir entendu le Pasteur Armel Lafleur pendant plusieurs heures autour des attouchements sexuels sur sa fille, le Magistrat Lafontant a déféré son dossier au Tribunal Correctionnel pour des suites nécessaires. Cependant, l’homme de Dieu a regagné sa maison.

« Une citation est en cours en vue de signifier le Pasteur par devant le Tribunal Correctionnel après 3 jours francs ou 5 jours ordinaires.Ce sont les juges correctionnels qui vont statuer sur le dossier pour savoir si le Pasteur Amel Lafleur devrait être sanctioné ou pas », a précisé le Commissaire du Gouvernement.

Lire aussi  Assassinat de Jovenel Moïse : Michel Martelly souhaite que la justice identifie et punisse les coupables

Toujours est-il, l’interdiction d’officier en tant que Pasteur pendant 5 ans par laquelle est frappé Armel Lafleur de la part du Ministère des Cultes tout comme celle de quitter le pays émise à son encontre par Me Jacques Lafontant sont toujours applicables, selon le #1 du Parquet de Port-au-Prince.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)