Accueil JUSTICE

Haïti-Justice : L’audition des prisonniers politiques dont l’ancien Député Arnel Belizaire renvoyée à la huitaine

L'ex-Député Arnel Bélizaine et consorts à la Cour d'appel de Port-au-Prince/ Crédit Photo : Tcharly Coutin

Les prisonniers politiques dont l’ancien Député de Tabarre, Arnel Bélizaire et ses alliés tels que Pierre Killick Cémélus, Babas, entre autres, arrêtés en novembre 2020, dans le Sud-Est, étaient à la Cour de Port-au-Prince ce lundi afin d’être auditionnés autour des accusations de “port d’armes illégales” retenues contre eux qui entraînent leur incarcération au pénitencier national depuis 22 mois.Cependant, la séance n’est pas terminée et envoyée à la huitaine, selon leurs avocats.

Le Facteur Haïti, le 12 Octobre 2021._Écroués au Pénitencier National de depuis environ 22 mois, les prisonniers politiques tels que Arnel Bélizaire, ex-Député de Delmas-Tabarre, Fleuret Jean Pierre dit “Job”, Paul Joanel dit Babas,  Garry Philémon et Makenton Ésteril et Pierre killick Cémélus, entre autres, étaient à la Cour d’appel de Port-au-Prince ce lundi.

Arrêtés le 30 novembre 2020, dans le Sud’Est pour accusations de “détention illégale d’ames à feu”, ils devraient être auditionnés en présence de leur avocats dont Me André Michel et Arnel Rémy.

L’ex-Député Arnel Bélizaine et consorts à la Cour d’appel de Port-au-Prince/ Crédit Photo : Tcharly Coutin

Pour l’occasion, un groupe de militants politiques de l’opposition avaient répondu présents à la cour d’appel de Port-au-Prince en signe de solidarité aux détenus. Ces supporteurs, qui se montraient très hostiles à l’égard des autorités judiciaires haïtiennes, ont réclamé la libération sans conditions des prisonniers politiques.

En effet, quelques minutes après le coup d’envoi, la séance d’audition a été suspendue et en mise en continuation à la huitaine par les juges, selon les déclarations faites par les avocats des détenus.

Selon Me Arnel Rémy, les juges de la Cour ont évoqué une “inconfortabilité à poursuivre la séance”, a-t-il d’énoncé.Toutefois, l’homme de loi rappelle que la défaite du droit est provisoire.Tôt ou tard, les détenus rejoindront leurs familles, persiste et signe l’homme de loi.

Conversation entre le détenu Arnel Bélizaine et des hommes politiques dont l’ancien Sénateur Youri Latortue/ Crédit Photo : Tcharly Coutin

À rappeler qu’après le renvoi de la séance, les prisonniers politiques avaient été reconduits dans leur cellule respective et sont attendus dans huit jours à la Cour d’appel de Port-au-Prince, soit le 18 Octobre 2021.

Le Facteur Haïti (LFH)