Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Justice : “Mon dossier est classé sans suite”, se réjouit Luckner Désir

Luckner Désir au micro de la presse | © Google

L’analyste politique Luckner Désir dit “Louco” s’était présenté pour la 2ème fois le jeudi 14 Septembre 2023, au Parquet de Port-au-Prince pour la suite de son audition par devant le Commissaire du Gouvernement Me Edler Guillaume pour la promotion de la criminalité et incitation à la violence. À sa sortie, le Co-animateur de l’émission d’analyse politique a déclaré que son “dossier est classé” sans suite.

LE FACTEUR HAÏTI, le 14 Septembre 2023._Luckner Désir a répondu le jeudi 14 Septembre 2023, à la 2ème invitation du Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, Me Edler Guillaume.

“Continuer à s’expliquer sur sa dernière déclaration autour du fonctionnement des gangs en Haïti”, a été l’objectif de cette nouvelle convocation qui lui a été faite par le chef du Parquet de la Capitale.

En fait, lors de la présentation de l’émission en date du 1er Septembre, l’animateur vedette de l’émission “Matin Débat” avait déclaré que la gangstérisation est considéré comme une source d’emplois en Haïti où les jeunes qui s’y intègrent perçoivent 15 mille gourdes par semaine.

Au terme de sa deuxième audition, la montagne a accouché d’une souris car, son dossier est classé sans suite par le Commissaire du Gouvernement, Me Edler Guillaume. C’est Louco Désir qui a révélé la nouvelle dans la presse à sa sortie du carré du Magistrat.

Luckner Désir ( Louko)/ photo : Internet

En présence de ses avocats dont Me Arnel Remy, Emmanuel Jeanty et Stephanie Jean Pierre, entre autres, Luckner Désir a déclaré que la décision prise par le chef du Parquet est une victoire pour la liberté de la presse car, ses propos ont été mal interprétés par l’opinion publique.

Tout en reconnaissant son excès de zèle en tant que leader d’opinion, l’animateur politique dit fustiger le comportement du Gouvernement en place qui s’amuse à l’inviter à 6 reprises à se présenter par devant la justice en moins d’un an.

Malgré tout, le concerné dit écarter toute connotation de persécutions politiques dans le cadre de ses invitations en série ainsi qu’une tentative visant à l’éliminer sur l’échiquier politique haïtien car, il n’est pas un politicien.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)