Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Justice : Position du Bureau d’Assistance Juridique aux Personnes Vulnérables sur la non-réouverture de l’année judiciaire

257

Le Bureau d’Assistance Juridique Aux Personnes Vulnérables (BAJAPVU) se dit consterné  par la dégradation de la situation des droits humains dans le pays. En ce lundi 03 octobre marquant la réouverture des Tribunaux, BAJAPVU dit constater avec stupéfaction qu’aucune mesure adéquate n’a été prise par le gouvernement en place en vue du  fonctionnement régulier et efficace du pouvoir judiciaire.

LE FACTEUR HAÏTI, le 3 Octobre 2022._ Très préoccupé à la fois par la détention préventive prolongée, les conditions insalubres des prisons, la carence nutritionnelle des détenus (es)  et la surpopulation carcérale, BAJAPVU invite les responsables à tout mettre en œuvre pour apporter  des solutions nécessaires et indispensables au respect des droits des prisonniers (es)

« Le droit individuel de chaque personne mise en examen doit interpeller les autorités et les citoyens » , selon Me. Kerry SEMERVIL Coordonnateur de cette structure.

Dans ce contexte de crise, BAJAPVU, dans une note, dit condamner le laxisme des autorités et convie tous les acteurs de la vie nationale á lutter pour la paix sociale, le respect des droits et libertés de chaque haïtien et haïtienne conformément aux prescrits de la Constitution.

En revanche, Me. Kerry SEMERVIL exhorte aussi à trouver une solution exceptionnelle en vue d’une issue entre le tiers du Sénat, les organisations de la société civile et les institutions judiciaires afin de rendre l’appareil judiciaire fonctionnel.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)