Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Justice : Vers l’arrestation de l’ex-ministre de la Justice, Me Berto Dorcé!

1199
Me Berto Dorcé, ex-Ministre de la justice et de la sécurité publique/ CP : MJSP

La Direction Centrale de la Police Judiciaire (DCPJ) demande au juge chargé d’instruire l’affaire de la cargaison d’armes et de munitions saisie à la douane de Port-de-Paix ( Nord’Ouest), dans le bateau « Miss Lily », de lancer un mandat d’arrêt contre Me Berto Dorcé, ex-Ministre de la Justice du gouvernement d’Ariel Henry. C’est du moins ce qu’on peut lire dans les colonnes du quotidien haïtien, « Le Nouvelliste ». M. Dorcé est accusé de forfaiture, trafic d’influence, association de malfaiteurs, entre autres, dans ce dossier.

LE FACTEUR HAÏTI, le 6 Avril 2023._Indexé dans le dossier relatif à la découverte de la cargaison d’armes et de munitions en juillet 2022, à la douane de Port-de-Paix, l’ancien Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Me Berto Dorcé se trouve dans de sales draps.

En effet, selon un article du quotidien « Le Nouvelliste » en date du jeudi 6 Avril 2023, la Direction Centrale de la police judiciaire (DCPJ) veut la tête de l’ancien garde des sceaux de la République. Du surcroît, l’institution judiciaire demande au juge en charge du dossier de décerner un mandat d’arrêt à l’encontre de l’ancien Ministre.

Me Berto Dorcé est soupçonné de forfaiture, trafic d’influence, association de malfaiteurs en lien avec le scandale de trafic d’armes dans lequel sont impliqués bon nombre d’autorités judiciaires de Port-de-Paix.

Me Berto Dorcé, ex-Ministre de la justice et de la sécurité publique/ CP : MJSP

C’est le cas de l’ancien Commissaire du gouvernement Michelet Virgile, arrêté pour son implication dans la libération suspecte de deux personnes en rapport avec ladite cargaison.

Selon les informations publiées par « Le Nouvelliste », les enquêteurs du Bureau des affaires financières et économiques (BAFE) persistent et signent que l’ancien ministre détenait d’informations fiables concernant le destinataire à qui ces armes illégales et munitions importées dans le pays à bord du bateau « Miss Lily » devraient être livrées.

Le Journal qui a cité des sources judiciaires, rapporte que les enquêteurs disent retracer des évidences confirmant l’existence d’échanges téléphoniques entre Me Berto Dorcé et Me Michelet Virgile, qui occupait la fonction du Commissaire du Gouvernement de la Juridiction de Port-de-Paix d’alors.

Et tout ceci, avant, pendant et après l’arrivée du bateau « Miss Lily », transportant armes et munitions, tout comme après la libération d’au moins deux (2) suspects arrêtés dans le cadre de l’affaire.

À rappeler qu’hormis l’ex- Commissaire du Gouvernement de Port-de-Paix, Me Michelet Virgile, l’ancien membre du Cabinet de l’ex-ministre, Me Berto Dorcé, à savoir Me Robinson Pierre-Louis, Secrétaire général du Barreau de Port-au-Prince, a été lui aussi arrêté, le 22 juillet 2022, par la DCPJ.Ce dernier est pour l’instant, écroué au Pénitencier national.

Me Robinson Pierre-Louis, Secrétaire Général du Barreau de Port-au-Prince/ CP: Google

Quant à Me Berto Dorcé, il ne s’agit pas du premier scandale dans lequel il est impliqué. L’ancien fonctionnaire de l’État a déjà été accusé dans le trafic de drogue par les États-Unis.

Toujours est-il, des avis de recherche sont lancés contre plusieurs fonctionnaires. C’est le cas de l’ancien directeur des affaires juridiques du ministère de la Justice, Fritz Haubourg accusé d’implication dans l’affaire.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)