Accueil INSÉCURITÉ

Haïti-Kidnaping : La libération des missionnaires américains résulte d’une combine malsaine entre Haïti et les États-Unis, selon Himmler Rébu

562

« Haïti-États-Unis, la bêtise et le prix », dixit le Colonel Himmler Rébu qui estime que depuis plus d’une dizaine d’années, les États-unis se sont engagés dans une honteuse spirale politico-financière en Haïti.

Le Facteur Haïti, le 19 Décembre 2021._
L’ancien Colonel des Forces Armées d’Haïti (FADH), Himmler Rébu dénonce ce qu’il appelle « une honteuse spirale politico-financière » dans laquelle se sont engagés les États-Unis d’Amérique, en Haïti, depuis maintenant plus de 10 ans.

Dans un texte publié, le dimanche 19 Décembre 2021, le professeur fustige le caractère jugé « hypocrite et contradictoire » qui caractérise la doctrine américaine sur les prises d’otage en comparaison aux doctrines d’autres pays sur la question.

« Aux USA le principe est que pas de rançons aux ravisseurs, mais la vie des otages doit être sauvegardée.Contradictoire dans sa nature, cette doctrine protège l’État américain contre l’installation du rapt comme moyen de soutirer de l’argent au système américain. En même temps le gouvernement américain ne peut, politiquement, déclarer faire fi de la vie des otages.Ce choix aux fonctionnalités contradictoires, nous renvoie à la pratique de la sous-traitance.Aucune exploitation socio-politique ne peut se faire hors d’une victoire scellée.La propagande, dans ce genre de cas, vise à renforcer dans l’imaginaire des populations LA GRANDEUR, L’INVINCIBILITÉ DE L’AMÉRIQUE », peut-on lire dans le texte du Colonel.

Haïti-Kidnaping : La libération des missionnaires américains résulte d'une combine malsaine entre Haïti et les États-Unis, selon Himmler Rébu
Le Colonel Himmler Rébu aux micros de la presse lors d’une conférence-débat organisée le 10 décembre 2021, à Marriot Hotel/ Photo : Le Facteur Haïti

La meilleure façon pour les États-Unis de libérer les américains pris en otage par le les 400 mawozo est de se lancer dans une opération spéciale considérant les enjeux d’une approche classique de libération d’otages, poursuit Himmler Rébu qui croit que si les Américains tardent à engager leurs forces armées dans un conflit ouvert en Haïti, c’est par respect pour l’histoire et la culture haïtiennes.

Le Colonel Himmler Rébu se positionne sur le tohu-bohu politico-financier qui caractérise la démarche pour la libération des otages américains des cachettes du gang des 400 MAWOZO environ quatre jours après les révélations faites par la chaîne américaine « CNN », laissant croire que les 12 autres missionnaires ont été libérés en échange de rançon

Le Facteur Haïti (LFH)