Accueil ACTUALITÉS

Haïti : Kidnapping d’au moins 15 employés de la Douane en l’espace de 2 mois

495

Au moins 15 employés de la Douane de Port-au-Prince ont été kidnappés par des bandits armés en l’espace de deux (2) mois. L’information a été révélée par des Agents Douaniers lors d’une conférence de presse tenue le mardi 28 juin 2022, à Delmas.Dénonçant du fait qu’ils soient la « cible » des gangs, ils invitent le gouvernement à adopter des mesures drastiques visant à restaurer la sécurité dans le pays.

LE FACTEUR HAÏTI, le 29 juin 2022._Des bandits armés ont enlevé en l’espace de deux (2) mois, une quinzaine d’employés de la Douane de Port-au-Prince. Ce bilan a été communiqué le mardi 28 juin, au cours d’une conférence de presse des Agents Douaniers.

Les deux dernières victimes en date répondent aux noms d’Oriol Floréal et Réginald France, informe l’Association des Douaniers Haïtiens (ADH) dans une note et en profite pour exiger leur libération.

Haïti : Kidnapping d'au moins 15 employés de la Douane en l'espace de 2 mois

En effet, lors de la conférence de presse, les Agents Douaniers disent s’inquiéter de la détérioration du climat d’insécurité qui s’installe dans la Capitale haïtienne, notamment dans les parages du bureau Central de l’Administration Générale des Douanes (AGD), situé au Boulevard La Saline.

En plus des rapts en série, les Agents Douaniers déclarent avoir fait aussi face aux affrontements armés dans la zone.Cette situation pousse certains employés à garder leurs maisons.Ce qui paralyse le bon fonctionnement de l’institution, regrettent-ils.

Haïti : Kidnapping d'au moins 15 employés de la Douane en l'espace de 2 mois

À bout de souffle, ils ne savent à Quel Saint se vouer, se désolent-il. Face à cette situation, les Agents Douaniers disent octroyer 72 heures aux dirigeants pour restaurer un climat de paix dans le pays, notamment à Port-au-Prince où les gangs règnent en « maîtres et seigneurs ».

Passé ce délai, ils menacent d’enclencher un nouveau mot d’ordre de grève pour forcer l’État à assumer pleinement ses responsabilités en vers chaque citoyen.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)