Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Kidnapping : « Libérez Pierre-Louis Opont » crient des journalistes et responsables de médias

704
Marche pacifique pour réclamer la libération de Pierre-Louis Opont | Crédit photo : Jean Philippe Macéant

Des dizaines de journalistes et de responsables de médias de la Capitale haïtienne, à l’initiative de « SOS JOURNALISTES » dirigé par Guyler C. Delva, ont marché ce dimanche 16 Juillet 2023, à travers les rues de la Commune de Pétion-Ville (Ouest) pour exiger la libération de Pierre-Louis Opont. L’ancien Président du Conseil Électoral Provisoire (CEP) a été kidnappé le 20 juin 2023, à Tabarre, à proximité de sa résidence privée.

LE FACTEUR HAÏTI, le 16 Juillet 2023._Des bandits armés, membres du gang « kraze baryè » opérant à Torcelle, ont enlevé le 20 juin 2023, Pierre-Louis Opont, ancien Président du Conseil Électoral Provisoire (CEP). Environ 25 jours après le rapt, il est toujours séquestré par ses ravisseurs malgré l’appel urgent à sa relaxation lancé par son épouse, la journaliste Marie Lucie Bonhnomme.

En vue de réclamer la remise en liberté de l’otage, l’ancien Ministre de la Culture et de la Communication, Guyler C. Delva, chef de file du regroupement dénommé  » SOS JOURNALISTES » a organisé ce dimache 16 Juillet 2023, au niveau de la Commune de Pétion-Ville, une marche pacifique. En fait, des dizaines de journalistes et de dirigeants de médias et d’associations de journalistes de Port-au-Prince, entre autres, ont répondu à l’appel.

Journalistes et responsables de médias dans les rues de Pétion-Ville en faveur de la libération de Pierre-Louis Opont | Crédit photo : Jean Philippe Macéant

La présence de l’épouse de Pierre-Louis Opont, en la personne de la Journaliste Marie Lucie Bonhomme, Léopold Berlanger (Vision 2000), Lilianne Pierre-Paul et Marvel Dandin (Kiskeya), Wendel Théodore (Métropole) ainsi que Jacques Desrosiers (AJH) pour ne citer que ces personnalités connues, a été remarquée parmi les participants (es).

Comme annoncé, la marche contre le kidnapping a démarré devant le Lycée National de Pétion-Ville. De là étant, les protestataires ont sillonné diverses rues, coins et recoins de ladite Commune.Vêtus de T-Shirts de couleurs blanche pour la plupart, les manifestants ont brandi des pancartes à travers lesquelles ils s’adressent aux kidnappeurs.

« Nou fout bouke! Libere Opont! Aba dappiyanp! Nou pa’p bay legen nan batay kont kidnapping nan! Leta pran responsablite ‘w », ont-il craché.

Des voix s’élèvent contre la séquestration de Pierre-Louis Opont, anciens Président du Conseil Électoral Provisoire (CEP) | Crédit photo :Jean Philippe Macéant

Comme c’était écrit dans la note du 7 Juillet, l’épouse de l’otage, Marie Lucie Bonhomme continue d’appeler les ravisseurs à faire preuve d’humanisme afin de relâcher son mari.

« Pierre-Louis Opont n’est pas en bonne santé, alors qu’il n’a pas pris de médicaments qu’on lui a prescrits depuis sa séquestration », se désole la journaliste Marie Lucie Bonhomme lors du message final devant les locaux du Lycée.

Marche pacifique pour réclamer la libération de Pierre-Louis Opont | Crédit photo : Jean Philippe Macéant

Aussi faut-il rappeler que 7 jours avant l’enlèvement de l’ancien Président du Conseil Électoral Provisoire de 2015, sa femme, en date du 13 juin, avait connu le même sort de la part du gang « kraze baryè ». Elle a été par la suite remise en liberté dans les conditions non élucidées.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)