Accueil INSÉCURITÉ

Haïti : La colère populaire gronde à Nazon et à Solino contre l’assassinat de 3 policiers à Delmas 18

Vent de panique à Nazon et ses environs/ Crédit Photo : Moïse Jean

Des membres de la population des quartiers Solino et Nazon manifestent dans les rues le lundi 10 juin 2024 pour dénoncer l’assassinat hier dimanche, à Delmas 18, de trois (3) policiers de l’Unité Temporaire Anti-Gang. Les protestataires dressent des barricades et pneus enflammés sur la voie publique pour réclamer également la révocation du Directeur Général a.i de la PNH Frantz Elbé.

LE FACTEUR HAÏTI, le 10 juin 2024._Un vent de panique a régné dans la mi-journée du lundi matin 10 juin 2024, à Nazon, plus précisément à Carrefour Samida.

Il résulte d’un mouvement de protestation des membres de la population de Solino et Nazon contre l’assassinat hier dimanche de 3 policiers de l’UTAG à Delmas 18.

Les protestataires réclament également la révocation du Directeur Général a.i de la PNH Frantz Elbé pour son incapacité à mener la barque de l’institution et à récupérer les cadavres des policiers tués dans les fiefs de gangs.

Vent de panique à Nazon et ses environs/ Crédit Photo : Moïse Jean

Pour cracher leur ras-le-bol, ils placent des barricades et pneus enflammés sur les axes routiers de Nazon et à Carrefour Samida, obstruant ainsi la circulation d’automobiles.

Parallèlement, des détonations à l’arme automatique ont été entendues à Delmas 24, nom loin de Solino.

Barricades et pneus enflammés à Nazon en signe de protestation contre l’assassinat des policiers de l’UTAG à Delmas 18 / Crédit Photo : Moïse Jean

Des flammes de feu provenant d’incendies ont  été également constatées à Delmas 24.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)