Accueil ACTUALITÉS

Haïti : La Fondation LAKOUNSA soutient plus de 250 enfants et parents fuyant la guerre de gangs à Cité Soleil

37

Environ 250 enfants et parents chassés par des gangs durant la guerre à Cité Soleil ont été secourus par la Fondation LAKOUNSA.Ces derniers se réfugient au collège Saint Louis Gonzague, à Delmas 31.

LE FACTEUR HAÏTI, le 22 juillet 2022._ Ces enfants et parents sont pris en charge par la FAMILLE KIZITO. Le Président de la Fondation informe que le soutien apporté par LAKOUNSA a été planifié en deux étapes. D’une part, la fondation va donner aux responsables de la FAMILLE KIZITO des produits alimentaires et hygiéniques et de la lingerie. D’autre part, elle programmera de concert avec les responsables un appui psychosocial au bénéfice des enfants pour pallier aux éventuelles conséquences post-conflits.

Ce soutien s’inscrit dans le cadre des priorités de LAKOUNSA telles que l’accompagnement humanitaire, le respect des droits humains, la santé mentale, la protection et l’épanouissement de l’homme haïtien. Il contribuera à l’amélioration de la situation sociale et psychologique de ces enfants.

Le Président de la Fondation, M. Walsonn SANON, et le Maire de la commune de Cité Soleil, M. Jean Hislain FREDERIC entourés d’une importante délégation de la Fondation LAKOUNSA, ont rencontré sur place les responsables de la FAMILLE KIZITO qui ont pris en charge ces enfants.

Pendant les échanges entre les responsables, les membres de la Fondation LAKOUNSA profitaient de vérifier les produits avec les membres de la FAMILLE KIZITO. Les produits alimentaires comprenaient du riz, du maïs, des spaghettis, de l’haricot, du sucre, d’harengs, du saumon, d’huile, du sel et du lait. Les produits hygiéniques comprenaient eux-mêmes de la pâte dentifrice, du savon à lessive, du savon de toilette, de la brosse à dent, du papier hygiénique etc. La lingerie comprenait des laines et des t-shirts.

La fondation LAKOUNSA, en plus du support matériel fourni, a mis une équipe de psychologues, de travailleurs sociaux, d’instituteurs et de moniteurs à la disposition de la FAMILLE KIZITO en vue d’accompagner les enfants et parents sur le plan psychosocial.

M. Sanon présente ses sympathies aux victimes de ces affrontements armés. Il invite les autorités à agir au profit du peuple haïtien. Le silence des autorités étatiques, notamment les autorités policières, laisse le champ libre à des individus armés détruisant impitoyablement la vie des citoyens.

Préoccupée par cette situation, la Fondation LAKOUNSA invite les autorités étatiques à agir vite pour stopper la perte de vie humaine, réhabiliter les personnes victimes et redonner l’espoir aux habitants à Cité Soleil.

« Face à une telle situation, la priorité est la sécurité et la garantie des vies humaines. Nous avons déjà trop vu et entendu de cris de désespoir, de détresses et de deuil de nos compatriotes sans pouvoir leur venir en aide. Les conflits entre les gangs armés en Haïti ont déjà fait pleurer et fuir plusieurs milliers de familles. Cependant, pas d’un seul mot rassurant de la part des autorités étatiques. Le pays devient un champ de tirs. Pas de sécurité et la population se livre à elle-même. Il faut donc une prise de conscience collective et surtout un engagement politique de sécurité publique. », affirme M. Walsonn Sanon.

Enfin, M. Sanon pense que l’Etat doit envisager des mesures d’accompagnements économiques pour ceux et celles qui ont vu partir en fumée leurs maisons.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)