Accueil INSÉCURITÉ

Haïti : La justice fuit l’insécurité au Bicentenaire

396

Suite à la demande des avocats du Barreau de Port-au-Prince, le pouvoir judicaire a décidé de transférer au tribunal de paix section Sud, le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince. Les autorités judiciaires ont délocalisé le décanat dudit tribunal en raison du climat d’insécurité qui règne au Bicentenaire. En effet, le Doyen dudit tribunal, Me Bernard St-Vil, le juge titulaire du tribunal de paix de la section sud, Philippe Vincent et la bâtonnière de l’ordre  des avocats de Port-au-Prince, Me Marie Suzie Legros, entre autres, ont été informés de cette décision par le Conseil Supérieur du Pouvoir Judicaire (CSPJ).

LE FACTEUR HAÏTI, le 5 Avril 2022._L’insécurité qui s’installe au Bicentenaire chasse les pratiquants en droits militant au Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, construit dans la zone.

Lundi 4 Avril 2002, le Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) a pris la décision de transférer au tribunal de paix section Sud, situé à la rue la Rue d’Ennery, le décanat du tribunal de Première Instance de Port-au-Prince.

Haïti : La justice fuit l'insécurité au Bicentenaire

À travers des correspondances qui leur sont adressées, l’instance judiciaire a informé , Me Bernard St-Vil, Me Philippe Vincent ainsi que Me Marie Suzie Legros de cette décision.

Selon les correspondances adrssées aux concernées, cette décision de transférer le Tribunal a été adoptée en Conseil lors d’une réunion statutaire tenue en date du jeudi 31 mars dernier. Elle consiste à procéder à l’évacuation des affaires urgentes et des actions en habeas corpus, peut-on en lire.

À cet effet, le secrétaire Technique du Conseil Supérieur du Pouvoir Judicaire, Me Jean Robert Constant rappelle au Doyen Bernard Saint- Vil que le CSPJ instruit de passer à l’action que cette décision restera en vigueur jusqu’à nouvel ordre.

Haïti : La justice fuit l'insécurité au Bicentenaire

Aussi faut-il rappeler que l’idée de délocaliser le Palais de Justice de Port-au-Prince a été nourrie par les Avocats du Barreau de Port-au-Prince.Ce, pour des raisons de sécurité, arguementent-ils.

D’ailleurs, pas moins de 7 Avocats avaient été kidnappés durant le mois de Février, a confié la Bâtonnière Marie Suzie Legros à Magik9.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)