Accueil JUSTICE

Haïti : La justice, un bordel

Me Emmelie Prophète Milcé, Ministre haïtienne de la justice et de la sécurité publique/ Crédit Photo : Facebook

L’écrivaine Emmelie Prophète Milcé a été nommée en Novembre 2022, nouvelle Ministre a.i de la Justice et de la Sécurité publique. À ce poste, elle a remplacé le très décrié Ministre, Berto Dorcé. Ce dernier a été mis à l’écart par le premier Ministre Ariel Henry après avoir été frappé par les sanctions américaines pour son implication dans des activités criminelles en Haïti. La nomination d’Emmelie Prophète Milcé comme étant la 2ème femme haïtienne Ministre de la justice après Michèle Duvivier Pierre-Louis (2008), éclabousse l’appareil judiciaire haïtien en raison de ses déclarations qui sont synonymes “d’aveux d’échec” suivies de sa prise de décisions troublantes.Sa dernière pièce de théâtre en tant que romancière s’est déroulée au Parquet des Gonaïves, dans sa ville natale! Mais que s’était-il passé?

LE FACTEUR HAÏTI, le 10 Mai 2023._La Justice des Gonaïves est, depuis environ trois jours, sans gouvernail suite à la mise en disponibilité sans solde du Commissaire du Gouvernement de cette juridiction, Me Sérard Gasius.

Le Magistrat est frappé par cette décision prise par la Ministre de la Justice et de la Sécurité Publique, Emmelie Prophète Milcé, après avoir libéré le 28 Avril dernier, le nommé William Raymond, l’un des présumés chefs du gang “Kokorat san ras” basé à Lacroix Périsse, dans la commune de l’Estère.

Or, William Raymond, selon la justice des Gonaïves, avait été condamné pour kidnapping et d’autres activités criminelles, selon la presse locale.

Me Sérard Gasius/ Crédit Photo : La presse des Gonaïves

Au lendemain de la mise à l’écart de Me Sérard Gasius, la Ministre de la Justice a désigné Me Moïse Déristin comme nouveau Commissaire du Gouvernement a.i Près le Tribunal de Première Instance des Gonaïves. La titulaire du MJSJ avait procédé à sa désignation à travers une correspondance qui lui a été adressée le lundi 8 Mai 2023.

Magistrat, il est porté à votre connaissance que vous avez été désigné pour être temporairement en charge du Parquet près le Tribunal de Première Instance (TPI) des Gonaïves. Cette mesure est effective dès réception de la présente“, a dûrement signé la Ministre a.i.

Coup de tonnerre! Moins de 24 heures après la nomination de Me Moïse Déristin à la tête du Parquet de la Cité de l’Indépendance, il a été révoqué ce mardi 9 Mai 2023 par la Ministre de la Justice, Emmelie Prophète Milcé. Sa révocation a été actée à travers une correspondance signée de la garde des sceaux de la République d’Haïti.

Magistrat, le Ministère de la Justice et de la Sécurité publique (MJSP) vous présente ses compliments et vous informe qu’il a été décidé de rapporter la décision vous désignant Commissaire a.i au Tribunal de Première Instance des Gonaïves”, peut-on en lire.

Selon les informations révélées par la radio Référence des Gonaïves, Me Moïse Déristin était accusé de corruption et de détournement de corps du délit par les avocats du barreau de St-Marc. Il est remplacé par Me Guiverna Guillaume, a rapporté la station de radio précitée.

La désignation et révocations de ces Magistrats corrompus par la Ministre a suscité des grognes au sein de l’appareil judiciaire des Gonaïves tout comme dans la presse, selon les informations confirmées de la rédaction auprès de plusieurs confrères dans la vallée de l’Artibonite.

Me Emmelie Prophète Milcé, Ministre haïtienne de la justice et de la sécurité publique/ Crédit Photo : Facebook

Selon des témoignages, Emmelie Prophète est vue dans sa ville natale comme une “brebis égarée” dans l’appareil judiciaire du pays, en raison du fait qu’elle ne connaît pas vraiment les CV des Magistrats sur lesquels elle a jeté son dévolu.

À l’instar des territoires perdus, on dirait que la Ministre tout comme la justice sont aussi perdues!

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)