Accueil ACTUALITÉS

Haïti : La Plateforme Haïtienne des Organisations de Travailleurs en Éducation dénonce la gestion de Nesmy Manigat

89

Lors d’une conférence de presse tenue le 16 juin 2022, les syndicalistes de la Plateforme Haïtienne des Organisations de Travailleurs en Education (PHOTE) ont vivement critiqué la gestion du ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Nesmy Manigat. Lors de cette sortie médiatique, ils ont dénoncé l’irrespect de certains protocoles d’accord dont celui signé en juillet 2019.

LE FACTEUR HAÏTI, le 17 juin 2022_ Une association syndicale d’enseignants s’en est pris au ministre de l’éducation nationale et de la formation Professionnelle, Nesmy Manigat pour sa gestion à la tête de l’institution. Il s’agit de la Plateforme Haïtienne des Organisations de Travailleurs en Education (PHOTE).

En marge d’une conférence de presse, les Chefs de file de ladite plateforme dont Léo Junior en ont marre du fait que le ministère de l’éducation nationale a plusieurs sites d’hébergement aux frais l’État.De plus, ces établissements ont besoin du carburant pour être fonctionnels.

Cette conférence de presse a été l’occasion pour eux de fustiger le comportement du ministre relatif au non respect du protocole d’accord signé en juillet 2019. Ce document se porte sur la création d’un ensemble de commissions pour résoudre les différents problèmes existant entre les syndicalistes et les dirigeants dudit ministère, disent-ils.

Haïti : La Plateforme Haïtienne des Organisations de Travailleurs en Éducation dénonce la gestion de Nesmy Manigat

En plus de tout cela, Nesmy Manigat, avancent-ils, s’arroge le droit de prendre des décisions concernant l’éducation à lui seul. Ce qui a entraîné des actes de corruption au milieu des membres de son cabinet, notamment la non livraison de chèques à certains employés sans aucun motif.

Quant à la secrétaire générale de la Plateforme Haïtienne des Organisations de Travailleurs en Education, Mme Rachelle Louissaint, elle rejette la mise en application d’un manuel unique pour toutes les écoles imposé par le ministre.

« Nous dénonçons du fait que cette décision a été prise par le ministre dans la participation des parents et des responsables d’écoles », a conclu la secrétaire générale.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)