Accueil ACTUALITÉS

Haïti : La police nationale fête ses 27 ans sur fond d’insécurité

248

Fondée le 12 juin 1995, la Police Nationale d’Haïti (PNH) fête ce dimanche 12 juin 2022, ses 27 ans de combat dans sa mission de « Protéger et Servir ». Sans vouloir minimiser les efforts consentis par les agents pour réussir à tenir vif le flambeau de l’institution , cette nouvelle célébration donne à penser.La montée vertigineuse des actes de criminalité liés à la prolifération des gangs fait partie des entraves à la responsabilité de la PNH. Et ceci, durant ces quatres dernières années. Ce qui
rend le contexte du 27 ème anniversaire de l’institution policière un peu mitigé. Malgré tout, le Directeur Général ai de la PNH Frantz Elbé, a tenté, du moins pour l’occasion, de rassurer la population aux abois et avertir les fauteurs de troubles.

LE FACTEUR HAÏTI, le 13 juin 2022. Ce dimanche 12 juin 2022 ramène les 27 ans de création de lutte sans fin de la Police Nationale d’Haïti (PNH). De par sa mission, protéger et servir, la ligne directrice et l’idée créatrice même de ce corps armé, c’était de pallier les problèmes de banditisme aux pays ». Ce n’est un secret de polichinelle pour personne ; la vie des policiers et policières n’est pas rose. Ils se sont livrés jour et nuit dans de combats armés contre des gangs qui dictent leur loi dans le pays et défient l’autorité de l’État.

Au péril de leur vie, ils s’engagent. Pour preuve, l’institution peine encore à traquer les bandits qui sèment la terreur dans la zone métropolitaine.Des gangs rivaux s’affrontent, kidnappent, volent, violent, rançonnent et exécutent de simples citoyens comme bon leur semble. La PNH parait impuissante. Étant trop à leur aise et sans aucune crainte, les bandits ont mis en déroute des autorités de l’État à plusieurs reprises, que ce soit à Varreaux, à Pont-Rouge et aux Gonaïves, entre autres. Régnant en maîtres et seigneurs, ils ont attaqué vendredi soir, les locaux du Palais de Justice de Port-au-Prince, situé au Bicentenaire.

Haïti-Grève : La deuxième journée tient son rang
Une patrouille policière constatée dans les parages du Palais National/ Crédit photo : Stanley LOUIS

En plus de l’attaque armée perpétrée, les caïds avaient prix d’assaut l’espace en question et sont repartis avec au moins 3 patrouilles policières qu’ils détiennent jusqu’à date. Et ce, aux bardes du Palais National et celui de Législatif.Ils sont nombreux, les policiers voulant, à maintes fois, de protéger les vies et les biens des citoyens, qui ont perdu leur vie sur le champ de bataille. Le drame de Village de Dieu, cette opération funeste survenue le 12 mars 2021 où pas moins de 7 agents avaient été tués par des membres de gangs, est un exemple vivant et inoubliable. Le pire, il semble qu’on avait rien appris de ce carnage. Car, plusieurs autres policiers ont connu le même sort quelques temps après.

Haïti-Insécurité : Des policiers tués et d'autres blessés lors d'une opération au Village de Dieu
Des bandits armés de Village de Dieu défilent à bord d’un char blindé de la police nationale d’Haïti lors de l’opération ratée le 12 mars 2021/ Crédit photo : Facebook

Les assassinats d’Anéus Ketcham, Luckson Misère ainsi qu’un 3ème allant du 27 mai au 6 juin 2022 en témoignent long. Fort de tout cela, le Réseau Nationale de Défense des Droits Humains (RNDDH), dans son dernier rapport, confirme qu’au moins 44 policiers ont été assassinés du mois de juin 2021 à juin 2022. Du lourd!

À l’occasion du 27ème anniversaire de l’institution, le Directeur Général a.i, Frantz Elbé en a profité pour s’adresser à la population haïtienne.

« Devant vous ce matin, devant la Nation toute entière et la communauté internationale, je renouvelle l’engagement du solennel pris le 21 octobre 2021 en donnant la garantie que la police nationale d’Haïti poursuivra sa mission sacro-sainte dans le strict respect des normes constitutionnelles et des principes démocratiques.En ce sens, je travaille pour que la PNH soit plus beaucoup plus professionnelle et apolitique, pour que les équipements et les matériels soient utilisés uniquement pour le travail de l’institution », a t-il écrit dans son message publié sur la page Facebook
de la PNH.

Haïti-Sécurité : Installation du nouveau DG de la PNH
Installation du nouveau Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti, Frantz Elbé par le Premier Ministre Ariel Henry/ Photo : Primature Haïtienne

Frantz Elbé s’est montré aussi reconnaissant vis-à-vis des conditions de vie et de travail de ses protégés. « Policiers et policières, je sais que la situation n’est pas facile, mais je vous rassure que le Haut Commandement ne cesse de travailler pour résoudre les problèmes auxquels vous faites face. On a déjà fait le premier pas, tenez bon. Construisons ensemble la grande famille policière », a-t-il conseillé.Pour finir, le Directeur Général a.i de la PNH lance un ultimatum aux bandits ainsi qu’à leurs complices. « Nous continuerons à travailler chaque jour pour contre les bandits (bandit ak sapat oubyen ak kòl) et nous voulons dire à leurs complices secrets : « Faire en sorte que vous n’ayez pas honte dans les jours à venir » a t-il conclu.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)