Accueil ACTUALITÉS

Haïti : La rareté de carburant persiste, les consommateurs insistent pour la baisse du prix sur le marché informel

481
Des motards en quête du carburant au bas de la pompe à l'Avenue Christophe, Port-au-Prince/ CP : LE FACTEUR HAÏTI

À l’initiative des dizaines de motards, plusieurs coins et recoins de la Capitale Haïtienne et ses environs ont connu durant la semaine écoulée, de vague de mouvements de protestation.De Port-au-Prince jusqu’à Delmas, en passant par Pétion-Ville, des barricades et pneus enflammés ont été dressés sur la voie publique par des chauffeurs de motocyclettes qui réclament la disponibilité du carburant dans les stations-services au lieu d’en faire du marché noir dans les gallons.

LE FACTEUR HAÏTI, le 21 Août 2022._La rareté de carburant se fait encore sentir en Haïti où le gallon d’essence se vend à 750 gourdes.Une pratique qui a piqué la colère des consommateurs, notamment des chauffeurs de motocyclette.

Pour preuve, plusieurs dizaines, afin de cracher leur ras-le-bol, ont organisé durant la semaine écoulée, toute une série de mouvements de protestation que se soit à Port-au-Prince et à Delmas, notamment à Delmas 52, entre autres.Un mouvement qui s’étendait jusqu’à Pétion-Ville.

Par cette initiative, les protestataires ont dénoncé le marché noir dans lequel s’illustrent des revendeurs qui, selon leurs dires, ajustent injustement le prix du gallon. Or, le Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant menace de sévir contre tous ceux et toutes celles œuvrant dans cette pratique.

Des personnes en quête d’une goutte de carburant/ Crédit Photo : Schneider Mintor / LE FACTEUR HAÏTI

Ils ont profité de l’occasion pour exiger la distribution du carburant dans les pompes.

À Port-au-Prince, des consommateurs qui tentent de s’en approvisionner, se bousculent jusqu’à se battre.À tour de rôle, ils se sont alignés à longueur de journée pour ne rien acheter au final. Même constat à la station-service construite à l’Avenue Christophe.

Des motards en quête du carburant au bas de la pompe à l’Avenue Christophe, Port-au-Prince/ CP : LE FACTEUR HAÏTI

Là, la circulation est obstruée ce dimanche 21 Août à cause de longues files d’attente, car tout le monde veut remplir le tank de leurs motocyclettes ou encore leurs véhicules.

À rappeler qu’hier samedi, des membres de la population de la ville de Cayes se soulevaient eux-aussi contre la rareté des produits pétroliers dans la région méridionale.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)