Accueil CRIMINALITÉ

Haïti : La ville de Ganthier prise en otage par la bande du « 400 Mawozo »

La situation a dégénéré depuis hier dimanche 17 décembre 2023. Et jusqu’à ce matin, mardi 19, des bandits du gang des « 400 Mawozo » ont pris en otage la ville de Ganthier.

LE FACTEUR HAÏTI, le 19 Décembre 2023._ Ils ont incendié, sur leur passage, plusieurs maisons (chiffres non encore révélés), et ont attaqué des institutions étatiques de la zone. En l’occurrence, le commissariat de Police et le poste de contrôles douaniers. Parmi les victimes, une rescapée a été retrouvée inconsolable et indécise au bord de la route nationale numéro 8.

Pour l’heure, la panique est constante à Ganthier. La population est aux abois et les agents de l’ordre semblent être à bout de souffle. Marie Jacqueline Fils-aimé, visage éreinté et vidée de toutes ses forces, peine à narrer la scène. Les bandits ont incendié ma maison sous prétexte qu’ils cherchent à se venger de mon fils, Wanly Fils-aimé. A ce que l’on sache, ce dernier fut une figure remarquable dans sa ville natale.

Des groupes vêtus de t-shirt de couleurs jaune ou rouge, les bandits armés sont indénombrables. Déterminée à assiéger la ville, cette bande armée se montre sans pitié. Les hommes armés ont brulé vifs des hommes parmi lesquels, Willio Fils-aimé, frere de Jacqueline, nous a-t-elle racontés.

Lire aussi  Haïti-Politique : Le Premier Ministre Garry Conille reçoit son ampliation des mains d'Edgard Leblanc Fils

Locmap Ganthier 72.2377222x18.4136111x 71.9017222x18.6536111

Bethuel Fénélon, étant au Mexique(voulant réaliser son rêve américain), a lancé un SOS sur le réseau social Facebook afin d’avoir les dernières nouvelles de son père. rumeurs font croire que les bandits auraient non seulement incendié sa maison familiale et aussi calciné son père. Cette situation a laissé toute originaire de Ganthier sans dessus-dessous.

Dans un message diffusé sur les réseaux, auquel on ne peut se fier totalement, le caïd de 400 Mawozo aurait confié qu’il souhaiterait passer les fêtes de fin d’année au commissariat de Ganthier.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)