Accueil DROITS HUMAINS

Haïti : L’AHML et ses partenaires échangent avec des journalistes sur les valeurs portées par la déclaration Universelle des droits de l’Homme

Prise de photos entre les organisateurs de l'activité et des participants (e) / Crédit Photo : Moïse DIDIER

L’Association Haïtienne des Médias en Ligne (AHML) en collaboration avec le Haut-Commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme et le bureau de l’UNESCO en Haïti, a organisé le lundi 4 Décembre 2023, une demi-journée d’échanges avec des journalistes sur les valeurs portées par la déclaration Universelle des droits de l’Homme.Cet atelier de travail a été réalisé en prélude à la commémoration des 75 ans de ladite déclaration le 10 Décembre prochain.

LE FACTEUR HAÏTI, le 5 Décembre 2023.Les activités relatives à cette demi-journée de travail ont été déroulées en présence, entre autres, de Tatiana Villegas, Arnaud Royer, Godson Lubrun et Godson Pierre, respectivement Représentante de l’UNESCO en Haïti, Présendent de l’Association Haïtienne des Médias en Ligne (AHML) et Représents du Haut-Commissaire des Nations en Haïti et du Groupe Médialternatif.

Dans son discours, le Président de l’AHML, Godson Lubrun se réjouit de pouvoir réunir de nombreux journalistes, de militants de droits de l’homme et d’acteurs de la société civile pour discuter sur les valeurs incarnées par la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme depuis 75 ans dans le contexte haïtien avec encrage sur le secteur de la presse et des médias.

Haïti : L'AHML et ses partenaires échangent avec des journalistes sur les valeurs portées par la déclaration Universelle des droits de l'Homme
Allocution de Godson Lubrun, Président de l’Association Haïtienne des Médias en Ligne (AHML) / Crédit Photo : Moïse Didier

Me.Lubrun rappelle aux participants que depuis sa création en 2016, l’Association Haïtienne des Médias en Ligne (AHML) milite pour une presse en ligne responsable. Ainsi, elle ne cesse de se positionner comme une organisation qui s’engage aussi dans la promotion et la défense des droits en rapport à la presse et les médias tels que : la liberté d’expression et d’association.

Il a poursuivi en déclarant que l’AHML, à l’occasion de cette demi-journée de travail, a exprimé son vœux de voir les discussions à initier dans le cadre des échanges se concrétiseront en acte en ayant des incidences positives sur de bonnes pratiques à adopter par les journalistes haïtiens en tenant compte des fondamentaux des Droits de l’Homme.

Lire aussi  Haïti : Les gangs armés ont chassé près de 95 000 personnes de la Capitale, selon OCHA et OIM
Haïti : L'AHML et ses partenaires échangent avec des journalistes sur les valeurs portées par la déclaration Universelle des droits de l'Homme
Prise de photos entre les organisateurs de l’activité et des participants (e) / Crédit Photo : Moïse DIDIER

Au terme de son allocution, Godson Lubrun a remercié le Bureau de l’UNESCO en Haïti à travers sa Representante et le Haut-Commissariat des Nations-Unis aux Droits de l’Homme ainsi qu’au Groupe Médialternatif qui ont contribué à la réussite de cette activité.

Aux participants, ils leur souhaite de changer de paradigme afin qu’on puisse avancer vers de nouveaux horizons dans le cadre de leur travail en tant que professionnels.

Pour sa part, la représentante de l’UNESCO en Haïti, Tatiana Villegas s’est dit convaincue que les journalistes appliqueront leurs connaissances à travers les notions apprises sur les droits humains et partageront des messages pour sensibiliser les citoyens.

Haïti : L'AHML et ses partenaires échangent avec des journalistes sur les valeurs portées par la déclaration Universelle des droits de l'Homme
Tatiana Villegas, Représentante de l’UNESCO en Haïti / Crédit Photo : Moïse DIDIER

Elle a dit espérer que ces échanges favoriseront le respect des droits de l’homme dans le pays. Elle a réaffirmé le soutien de l’UNESCO aux médias et journalistes en soulignant leur rôle essentiel dans le développement du pays et la promotion des droits de l’homme.

De son côté, Arnaud Royer, le Représentant du Haut-Commissaire des Nations aux Droits de l’Homme, Volker Türk, a laissé entendre que comment parler de cette declaration, alorsque récemment les Nations-Unis ont fait mention des abus commis par les gangs dans l’Artibonite.

Haïti : L'AHML et ses partenaires échangent avec des journalistes sur les valeurs portées par la déclaration Universelle des droits de l'Homme
Arnaud Royer, Représentant du Haut-Commissaire des Nations Unies, Volker Türk à l’évèment / Crédit Photo : Moïse DIDIER

« C’est dans ces moments d’incertitude que cette déclaration prend tout son sense et qu’on se battre pour que les promesses de cette celle-ci punissent guider le peuple haïtien et ses Dirigeants », a-t-il souhaité.

M.Arnaud Royer a aussi tenu à rappeler que la situation des droits de l’homme est grave en Haïti. À preuve, depuis le début de l’année 2023, plus 8 300 personnes ont été tuées, blessées ou enlevées en Haïti en raison de la violence armée, de souvent-il, précisant que les journalistes et les Défenseurs des droits humains ne sont exempts, en guise de conclusion.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)