Accueil ACTUALITÉS

Haïti : Le gang « 400 Mawozo » défie la justice et incendie le Parquet de Croix-des-Bouquets

642

Les bandits armés des 400 mawozo sont accusés d’avoir attaqué dans la soirée du lundi 24 juillet 2002, le parquet de Croix-des-Bouquets, confirme le Commissaire Roosevelt Zamor lors d’une interview exclusive accordée à la rédaction de l’agence de presse en ligne LE FACTEUR HAÏTI.Au cours de leur offensive, ils ont incendié plusieurs carrés de juge ainsi que le greffe de l’institution.

LE FACTEUR HAÏTI, le 25 juillet 2022._ En représailles à l’opération musclée menée hier lundi par la police à Croix-des-Bouquets, notamment à Lassèrre, ayant fait des morts et des blessés par balles dans le camp des bandits, les hommes du gang 400 mawozo ont attaqué dans la soirée, les locaux du Parquet de cette juridiction.

C’est le Commissaire du Gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Croix-des-Bouquets, Me Roosevelt Zamor qui a confirmé la nouvelle lors d’une interview à la rédaction de l’agence.

Lors de cet entretien téléphonique, le magistrat confirme aussi que les caïds ont envahi l’enceinte de l’institution et ont incendié plusieurs carrés de juges.

Haïti : Le gang "400 Mawozo" défie la justice et incendie le Parquet de Croix-des-Bouquets
Vue partielle des locaux du Parquet de Croix-des-Bouquets incendiés par des bandits armés/ CP : Auteur (e) inconnu (e)

Aussi dit-il, le greffe dudit parquet a été fouillé et n’a pas été épargné mis par ces derniers.

« Tout s’est passé en pleine nuit.Et à cette heure, c’est la police qui garantie la sécurité du bâtiment.Avant d’y mettre le feu, les bandits ont fait feu en direction du Parquet.Les dégâts sont considérables. Non seulement, ils ont incendié le bâtiment, ils ont aussi démonté la porte du greffe avant de l’incendier, alors que pas mal de dossiers s’y trouvent », regrette Me Roosevelt Zamor.

En revanche, des sapeurs- pompiers ont été intervenus tôt ce mardi afin de limiter les dégâts.

Après cette action criminelle, le chef du parquet de Croix-des-Bouquets informe qu’après le constat d’un juge de paix des mandats, des avis de recherche vont être émis contre les auteurs de cette infraction.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)