Accueil ACTUALITÉS

Haïti : Le Ministre Énold Joseph humilié par la mère de l'un des policiers tués à Thomassin lors de leurs funérailles

1099

Tués par balles dans une ambuscade le 9 Avril 2023, à Thomassin, les funérailles des 3 policiers Robenson Nicolas (Agent 2), Pierre Paul Junior Dorcé (Agent 2) et Médaise Fortilien Claude (Agent 1), ont été chantées ce vendredi 21 Avril 2023, à l’Église "Sur le Rocher" de Delmas 31. La cérémonie funéraire s'est déroulée en présence de plusieurs Hauts gradés de la Police Nationale d'Haïti (PNH) dont le Directeur Général a.i Frantz Elbé ainsi que les familles et proches des victimes, entre autres. Présent à ladite cérémonie, le Ministre de la défense, Énold Joseph a été humilié publiquement par la mère de l'un des martyrs.

LE FACTEUR HAÏTI, le 21 Avril 2023._Les policiers Robenson Nicolas, Pierre Paul Junior Dorcé et Médaise Fortilien Claude ont été assassinés en date du 9 Avril, par balles des membres du gang "Ti Makak", basé à Laboule 12 , dans la Commune de Pétion-Ville.

Ils ont péri dans une ambuscade plus précisément à Thomassin, au cours d'une opération policière dont l'objectif était de démanteler ce groupe armé.

Les funérailles de ces derniers ont été chantées ce vendredi 21 Avril 2023, soit 12 jours après leur assassinat, à l’Église "Sur le Rocher" de Delmas 31, au niveau de la Commune de Delmas.

Haïti : Le Ministre Énold Joseph humilié par la mère de l'un des policiers tués à Thomassin lors de leurs funérailles

Plusieurs Hauts Gradés de la Police Nationale d'Haïti (PNH) dont le Commandant en Chef a.i Frantz Elbé, le Ministre de la Défense, Enold Joseph et d'autres membres du Gouvernement ainsi que les parents, amis et proches des policiers abattus, entre autres, ont assisté à la cérémonie.

Prenant parole en la circonstance, le Directeur Général a.i de la PNH Frantz Elbé a salué la mémoire de ces vaillants policiers victimes dans l'exercice de leurs fonctions.

Le DG de la PNH a profité de l'occasion pour renouveler la volonté et l'engagement du Haut-Commandement de la PNH de continuer à lutter contre le grand banditisme sous toutes ses formes, à travers le pays. Discours bluffant qu'il a l'habitude de prononcer dans de pareilles circonstances, notamment lors des obsèques des policiers tués à Métivier le 20 janvier dernier.

Haïti : Le Ministre Énold Joseph humilié par la mère de l'un des policiers tués à Thomassin lors de leurs funérailles

Quant au Ministre haïtien de la défense, M. Énold Joseph, il a été, lors des salutations d'usage, humilié sous les yeux grands ouverts des personnes présentes par la mère de l'un des policiers executés. Il s'agit de la maman de Pierre Paul Junior Dorcé (Agent 2) qui faisait partie de la promotion de l'institution policière.

Larmes aux yeux et inconsolable, la dame a refusé de serrer la main au Ministre du Gouvernement d'Ariel Henry qu'il accuse d'envoyer son fils à la boucherie. À plusieurs reprises, elle s'en était prise à Énold Joseph ainsi qu'au Premier Ministre Ariel Henry en ses mots :  "Mwen pa bezwen lanmen nan men nou, M pa bezwen lanmen nan men nou! Yon sèl pitit mwen an, Ariel ou manjel vre...Yon sèl la wi, Yon sèl la wi, yon sèl la wi .. Ariel se saw fè, leta ayisyen se saw fè", a scandé la mère du défunt.

Haïti : Le Ministre Énold Joseph humilié par la mère de l'un des policiers tués à Thomassin lors de leurs funérailles

Plus loin, elle a dénoncé le comportement des autorités gouvernementales qui, dit-elle ne lui ont placé aucun appel pour avoir de ses nouvelles après l'assassinat de son fils unique. Tout en pleurant son fils, elle a conseillé aux autres jeunes de tourner le dos à l'institution au profit des Hauts Gradés. Et dans le cas contraire, ils paieront les conséquences, prévient-elle.

Pour sa part, un jeune homme qui se présente comme étant le frère ainé du policier Pierre Paul Junior Dorcé, a exprimé des doutes sur les circonstances entourant l'assassinat de son frère. À en croire ses dires, il a écarté la thèse d'opération avancée par la police!

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)