Accueil INSÉCURITÉ

Haïti : Les combats armés s’intensifient près du Palais National

1090
Des agents de l'Unité de Sécurité du Palais National (USGPN) / Photo : Google

Les affrontements armés entre policiers et civils armés qui veulent à tout prix prendre le contrôle du Palais National, s’amplifient à Port-au-Prince, la Capitale d’Haïti. En milieu de journée du mardi 2 Avril 2024, la police a appelé les occupants du Champ-de-Mars à quitter l’espace au profit des forces de l’ordre.

LE FACTEUR HAÏTI, le 2 Avril 2024._Alors que les Dirigeants de la Caricom et le Conseil des Ministres poussent pour l’installation du Conseil Présidentiel, les gangs s’y opposent et font parler la poudre à Port-au-Prince.

Pour exprimer leur désaccord après avoir été mis à l’écart dans les négociations politiques pour un dénouement de la crise, ils ont envisagé depuis hier lundi de prendre le contrôle du siège de la présidence.

Lors de l’attaque d’hier lundi, des membres du gang « 5 secondes » (la bande à « Izo ») ont blessé au moins 4 policiers et incendié un véhicule blindé de la Police Nationale d’Haïti.

Policiers Champ De Mars (1)
Des policiers montent la garde au Champ-de-Mars / Photo : Ayibopot / NB : Il ne s’agit pas d’une photo prise durant les affromtements.

Après avoir échoué dans leur tentative grâce aux efforts consentis par la police, les bandits repartent à l’attaque ce lundi 2 Mars contre le Palais présidentiel. De très tôt, des détonations ont été entendues au Champ-de-Mars, près du Palais National.

Pour dévier de nouveau, le plan d’attaque des bandits, policiers à bord de plusieurs véhicules blindés, ont vite riposté et repoussé les attaques.

Et, pour mieux affronter les gangs en cas de nouvelles attaques, la police, à l’aide d’un mégaphone, a intimé l’ordre aux occupants du Champ-de-Mars de quitter le site.

Usppalais
Des agents de l’Unité de Sécurité du Palais National (USGPN) / Photo : Google

Après l’évacuation des déplacés internes (les sans abris), les affrontements s’étaient amplifié, et ce, jusqu’à 7 heures du soir où des détonations à l’arme automatique y ont été entendues. Cependant, on ignore s’il ya des victimes dans les deux camps.

Suivre la chaîne Le FACTEUR HAÏTI sur WhatsApp  :

https://whatsapp.com/channel/0029VaCcEIyFXUuTP76n8F0w

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)