Accueil ACTUALITÉS

Haïti : Les USA coupent le visa d’Assad Volcy pour manifestations violentes devant l’Ambassade Américaine

Assad Volcy/ Crédit Photo : Stanley Louis/ Gazette Haïti News

Washington a décidé de révoquer le visa américain de l’ancien militant politique de l’opposition radicale et actuel Président Directeur Général (PDG) de “Gazette Haïti News”, Assad Volcy. En conséquence, l’ancien allié de Jean-Charles Moïse qui devrait participer aux funérailles d’un proche, aux États-Unis, n’y parvenait car, il a été refoulé ce vendredi 4 Novembre 2022, en Haïti après qu’il ait été retenu pendant 8 heures.M. Volcy a été reproché d’avoir l’habitude de conduire de violentes manifestations devant l’Ambassade Américaine en Haïti, située à Tabarre, a t-il déclaré.

LE FACTEUR HAÏTI, le 4 Octobre 2022._Assad Volcy a quitté le pays hier jeudi 3 novembre 2022, à destination des États-Unis afin de participer aux obsèques d’un proche. Après voir foulé le sol américain, le PDG de “Gazette Haïti News” a été retenu pendant huit (8) heures d’horloge par les autorités migratoires du pays.

Durant ces heures, il a été auditionné, notamment les agents de l’immigration chargés de vérifier ses documents et colis, entre autres, a t-il fait savoir.

Au cours de son interrogatoire, quatre (4) agents lui ont reproché pour son habitude de conduire de violentes manifestations devant l’Ambassade Américaine en Haïti, à Tabarre, dans le Département de l’Ouest d’Haïti, a t-il fait savoir.

Assad Volcy/ Crédit Photo : Stanley Louis/ Gazette Haïti News

Assad Volcy ne nie cependant, sa participation aux manifestations de l’interférence des États- Unis en Haïti.Toutefois, il a parlé de mobilisations pacifiques.Par ailleurs, les agents lui ont déclaré avoir des preuves sans les lui fournir pour autant, a t-il dénoncé.

On lui a reproché aussi de prononcer de violents messages contre les États-Unis, poursuit le journaliste.En plus, on lui a même demandé s’il ne les a pas prêchés dans ses émissions.Sa réponse était NON, soutient-il.

Du haut de ces accusations de violences, M. Volcy a été questionné sur ses liens avec des anciens Sénateurs de la République et hommes politiques, tels que Nenel Cassy et Jean-Charles Moïse, selon ses dires.

Le journaliste Assad à l’émission “LE RENDEZ-VOUS”/ Photo : Stanley Louis / Gazette Haïti News

Au terme de son interrogatoire, Assad Volcy dit avoir été informé par les agents de la migration américaine de la révocation de son visa.Du coup, il a été refoulé du pays sans avoir eu la chance d’assister aux funérailles du proche décédé.

Depuis plusieurs semaines, les États-Unis annoncent des sanctions contre des personnalités politiques et économiques haïtiennes qui font la promotion de la violence.Ces sanctions vont jusqu’à gêler leurs avoirs, avaient annoncé le secrétaire d’état Américain Anthony Blinken.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)