Accueil SOCIÉTÉ

Haïti : Levée de la grève

199
Un citoyen entrain de suivre la situation de la rue lors d'une grève d'associations syndicales ( Crédit Photo : Kenley Saint-Jour)

Levée ce mardi 30 Janvier 2024, de la grève générale lancée par la Brigade Syndicale Anti-corruption (BSAC).C’est le Coordonnateur de cette structure, Sonson Dumé qui a confirmé la nouvelle lors d’un entretien téléphonique accordé au journal.Une décision qui annule du coup, la 3ème journée prévue le mercredi 31 janvier, dit-il.

LE FACTEUR HAÏTI, le 30 Janvier 2024._La grève générale projetée par des associations syndicales dont la Brigade Syndicale Anti-corruption (BSAC) n’a pas été observée comme l’auraient souhaité les organisateurs.

Après deux journées en « dents de scie », les promoteurs de ce mot d’ordre ont fait marche arrière. À preuve, aux environs de 3H: 00 PM, le mardi 30 Janvier 2024, ils ont levé la grève, annulant du même coup, la 3ème journée.

Img 20210201 Wa0113
Prise de vue d’une journée de grève en Haïti en Juillet 2023 ( Crédit Photo : Stanley Louis)

Lors d’une interview accordée au Journal, le Coordonnateur de la BSAC, Sonson Dumé dit prendre cette décision pour faciliter les écoliers à regagner le chemin de l’école.

Le syndicaliste a profité de cet entretien pour saluer le secteur éducatif qui, dit-il, avait observé le mot d’ordre de grève durant les deux premiers jours.

Par ailleurs, Sonson Dumé s’en est pris aux secteurs du transport en commun et du commerce, qui, malgré le refus du Gouvernement de restaurer un climat sécuritaire dans le pays, ont boudé l’appel à la grève générale lancée par les associations syndicales.

Img 20210201 Wa0367 1
Une zone de Port-au-Prince lors d’une grève anti-gouvernmentale ( Crédit Photo : LE FACTEUR HAÏTI)

Pour continuer de faire pression sur les autorités gouvernementales, Sonson Dumé dit envisager d’engager de nouveaux pourparlers avec les responsables des autres entités qui ont contribué à la grève afin de définir d’autres stratégies plus efficaces pour la reprise des mobilisations anti-gouvernmentales.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)