Accueil CULTURE

Haïti-Littérature : Livres en Liberté, une 63e édition gravée dans l’inconscient collectif des Saint-marcois (es)

223

Livres en Liberté a triomphalement déposé ses bagages, le week-end du 11 au 13 février 2022, dans la cité Nissage Saget. Et pour une deuxième fois, la ville a hébergé l’un des plus grands rendez-vous culturels du pays lors de sa 63ème édition.

LE FACTEUR HAÏTI, le 16 Février 2022._Dans une ambiance festive, les organisateurs, sous le haut patronage du Rotary Club de Saint-Marc présidé par Me Dina Charles, ont fait des heureux au sein de la jeunesse qui a encore une fois une prouvé que le livre est un élément incontournable de son quotidien.

Venus de diverses écoles de la ville, les élèves se sont joints, dans le cadre attrayant du collège James Stine et du centre culturel Le Troquet, aux initiateurs de Livres en Liberté, aux représentants de maisons d’édition/agences littéraires (Gouttes-Lettres, Correct Pro, Communication Plus, Guahaba Communication, Floraison, NeRo…) et aux écrivains en provenance de différentes régions du pays, pour tenir une grande fête en l’honneur de la culture haïtienne et de la littérature en particulier.

Les écrivains au nombre d’une trentaine dont D’jimy Malval (Invité d’honneur), Marc Exavier, Pierre Josué Agénor Cadet, Junior Pierre Dit Léon, Douglas Zamor, Billy Doré, Wouslande Isnardin, Wedny Bezil, Dom Pedro Theoney, Smoye Noisy, Claude Bernard Sérant (…), ont été émerveillés de rencontrer leur centaine de lecteurs et découvrir la passion manifestée pour la culture.

Les directeur.ices d’écoles pour leur part n’ont pas feint leur engouement pour cet événement. Idem pour des représentants de l’état haïtien dont Jean Eddy Ménard, directeur départemental du Sport de l’Artibonite et Marie Theline Cosmeus Pierre, directrice adjointe départementale de l’Éducation de l’Artibonite.
Leurs propos traduisent bien leur joie de contribuer à la tenue de cette manifestation. Ainsi que leur volonté de conforter leur adhésion à la cause du développement culturel de Saint-Marc, la 2e ville du département de l’Artibonite.

Pour Clément Benoît II, cheville ouvrière de la bibliothèque Georges Castera du Limbé, le défi est encore de taille. « Mais l’important, c’est que malgré la situation alarmante du pays sur le plan socio-politico-économique, il est encore des jeunes qui croient que tout véritable changement doit passer par la valorisation de la culture », a t-il précisé tout en souhaitant que les autres villes suivent le modèle saint-marcois en ce qui concerne l’implication des jeunes à la promotion du livre.

En fin de compte, M. Clément BENOIT II a remercié le Président du Rotary Club de Pétion-Ville du Sud Me. Aviol Fleurant, Dr. Jack Guy Lafontant membre fondateur du Rotary Club Pétion-Ville du Sud l’ex Premier Ministre de la République d’Haïti Mme Marie Pétuelle Monbrum, M. William Éliacin et le Directeur Executif de Food For the Poor Mgr. Ogé Beauvoir.