Accueil CRIMINALITÉ

Haïti : Mort d'hommes, blessés par balles, incendies criminels et des barricades à Cité Soleil et en Plaine

Les combats armés déclenchés dans la journée du lundi 13 Novembre 2023, dans certains quartiers de Cité Soleil et dans la Plaine du cul-de-sac ont fait plusieurs morts et des blessés par balles. C'est le cas de Sarthe, situé (e) à Varreux, dans la 2ème section communale de Cité Soleil. En plus des victimes recensées, des dégâts matériels, notamment des incendies criminels ont été aussi enregistrés, confirme le journal auprès de plusieurs habitants coincés à l'intérieur de leurs maisons sous les balles des gangsters. Sous la menace d'irruption des bandits, plusieurs localités se réveillent ce 14 Novembre sous les barricades.

LE FACTEUR HAÏTI, le 14 Novembre 2023._ Paralysie en début de matinée du Mardi 14 Novembre 2023, des activités commerciales et de transport en commun au niveau de la Plaine du cul-de-sac et à Cité Soleil dans le Département de l'Ouest d'Haïti.

Cette paralysie résulte de l'instauration par des membres de gangs, des barricades sur certains axes routiers, notamment à Duvivier, Croix-des-Missions, Marin, Drouillard et Terre noire, pour ne citer que ces localités aux fins d'obstruer la circulation d'automobiles.

Après avoir dressé ces dispositifs servant d'obstacles aux véhicules et aux piétons, des bandits ont occupé les rues des zones susmentionnées, sous la menace d'irruption des gangs rivaux après la mort d'Andrice Isca qui contrôlait le quartier de Bélécourt.

Ces évènement font suite aux affrontements armés déclarés dans la soirée du lundi 13 Novembre, ayant fait de nombreuses victimes dont plusieurs morts et des blessés à Sarthe, a confié ce matin un habitant au journal

« Grenn bal pa sispann tonbe nan nan lakou kèk moun nan zòn nan pami yo , nan lakou lakay mwen. Sityasyon AN  konplike nan divès zòn, moun ki deyò yo PAKA RANTRE, sa ki te lakay yo, rete kwense andan pou evite yo pran bal mawon», a expliqué la source contactée par l'agence.

Selon notre informateur, les bandits ont aussi incendié plusieurs motocyclettes appartenant à certains jeunes et citoyens paisibles vivant à Sarthe, se désole t-il.

Ce dernier dit craindre le pire à cause de l'absence de la police dans les zones de combats.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH) you