Accueil ELECTIONS

Haïti-Politique : Le Candidat Fritz Alphonse Jean lance sa campagne électorale lors d’une rencontre avec le secteur artisanal

293

Environ une semaine après avoir fait le dépôt de ses pièces comme candidat à la présidence provisoire d’Haïti, l’Économiste Fritz Alphonse Jean a lancé officiellement hier dimanche 23 janvier 2022 , sa campagne électorale.Ce lancement a coïncidé avec une rencontre avec le secteur artisanal haïtien.

Le Facteur Haïti, le 24 janvier 2022._Lors de cette initiative , l’ancien gouverneur de la Banque Central a salué des avancées en terme de formation, d’encadrement et de production qui ont été faites dans le secteur artisanal haïtien.

Toutefois , il a exprimé son regret du fait que le climat d’insécurité entrave d’autres efforts qui devraient être faits à l’heure actuelle. Ce qui entraîne dit-il , une sorte de décapitalisation au sein dudit secteur.

Aussi, Fritz Jean a aussi évoqué les difficultés auxquelles font face les artistes peintres haïtiens, arguant que dans les années 70 Haïti avait un marché riche, mais les autorités n’ont rien fait pour le maintenir.

« Jusqu’à 1990, l’artisanat haïtien avait atteint son apogée et la culture, la peinture et l’économie, entre autres, ont été appréciées à leurs justes valeurs », se remémore le candidat inscrit.

À son tour, Osée Hermantin, Président de la fédération des artistes Haïtiens a salué cette initiative de l’économiste. Il s’agit , à son avis, d’une bonne démarche car, ce secteur est le plus méprisé du pays, alors qu’il pourrait contribuer dans le redressement de l’économie haïtienne, reconnaît-il. Ce dernier souhaite une meilleure prise en charge des artistes et artisans pour l’avancement du secteur.

Des son côté , Mikerson Jean, Coordonnateur de l’Association des artistes et artisants de La Croix-des-Bouquets ( ASAAC) , issu du village Noailles a témoigné son contentement pour avoir été invité à cette activité.

« Ma présence ici aujourd’hui a montré que Me.Fritz Alphonse Jean pense à nous, nous les artistes et artisans, oubliés auparavant dans le secteur », se réjouit le jeune artisan, regrettant du fait que l’insécurité généralisée qui fragilise le pays, chasse la clientèle qu’avait le secteur artisanat.

À rappeler qu’avant l’ouverture officielle de sa campagne électorale, M. Fritz Jean avait participé à une conférence-débat sur l’urgence de redresser l’économie haïtienne.

Le Facteur Haïti (LFH)