Accueil POLITIQUE

Haïti-Politique : Le Haut Conseil de la Transition (HCT) lance son forum sur la sécurité sur fond de contestation

370

Installés dans leurs nouvelles fonctions en date du 6 février 2023, les Membres du Haut Conseil de la Transition (HCT) démarrent leurs chantiers plus de trois mois après leur investiture. En effet, ils lancent officiellement ce mardi 23 Mai 2023, à l’Hôtel Karibe Convention Center, un Forum politique autour des thèmes : « Sécurité», «Réforme constitutionnelle et électorale», «Bonne gouvernance », «Mesures économiques et sociales », entre autres. L’évènement qui a pour objectif de dégager un consensus entre les acteurs sur le rétablissement de la sécurité sur l’ensemble du territoire et les actions à entreprendre pour arriver à la fin de la période intérimaire, s’est déroulée sur fond de contestation d’un “petit groupe de participants” qui qualifie de perte de temps cette initiative du HCT.

LE FACTEUR HAÏTI, le 23 mai 2023.-À l’initiative du Haut Conseil de la Transition (HCT), un “forum politique” qui durera deux jours, a été lancé ce mardi 23 Mai 2023. «Sécurité», «Réforme constitutionnelle et électorale», « Bonne gouvernance », «Mesures économiques et sociales », sont entre autres, thèmes retenus dans le cadre de l’organisation de cet évènement.

Le coup d’envoi officiel a été donné en présence du Premier Ministre Ariel Henry, de la Ministre a.i de la Justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète Milcé, des experts nationaux et internationaux, des membres du Corps diplomatique et consulaire ainsi que des chefs de file de certaines structures politiques supportant le gouvernement, tels que Edmonde Supplice Bauzile de la Fusion et Me André Michel du SDP, entre autres.

Cependant, le Directeur Général a.i de la Police National d’Haiti, Frantz Elbé ainsi que le Commandant en chef des Forces Armées d’Haïti (FAD’H) , le Colonel Jodel Lessage avaient brillé par leur absence lors du lancement.

L’inspecteur Ralph Stanley Jean Brice qui répondait à l’appel des organisateurs a clarifié qu’il ne représente pas la police, mais il était là de préférence comme étant Coordonnateur a.i d’une task force de l’institution.

Dans son discours, la Présidente du Haut Conseil de la Transition Mirlande Hyppolite Manigat a déclaré d’entrée que le HCT est une institution nouvelle ne disposant pas encore de moyens adéquats devant lui permettre de réaliser les importants chantiers inscrits sans son agenda. Cependant, ses membres n’entendent pas faire marche arrière afin d’aboutir le mandat et d’accomplir les missions qui leur ont été confiés.

Haïti-Politique : Le Haut Conseil de la Transition (HCT) lance son forum sur la sécurité sur fond de contestation
Le Premier Ministre Ariel Henry, Mirlande Hypolite Manigat et d’autres Hauts fonctionnalités de l’État ainsi des membres de la société civile et des représentants de structures politiques | Crédit photo : Claudy Barthol

La Constitutionnaliste poursuit en affirmant que les membres de cette structure sont en contact étroit avec les partenaires de la communauté internationale désireux de les accompagner dans leur longue traversée du désert. La Présidente du HCT a crié haut et fort que ses collègues et elle sont satisfaits du fait que les protagonistes de l’international comprennent leur attachement à préserver l’intégralité de la souveraineté nationale malgré les défis de l’insécurité.

Se montrant confiante des défis qui l’attendent en tant que Présidente, elle a dénoncé de fait que les dirigeants dépensent des milliards de dollars ailleurs dans des projets aux conséquences imprévisibles, alors qu’Haïti qui ne rêve que de paix et de liberté croupit dans l’indifférence de ses amis de toujours.

Comprendrez-vous enfin, membres de la communauté internationale que ce peuple se meurt sous les poids conjugués de l’exploitation de la corruption et du sous-emploi. Nous assistons avec impuissance à cet exode des compétences meurtries par le désespoir. Nous apprécions l’aide apportée à certaines institutions mais, il nous faut garder à l’esprit que le chômage est un levier du gangstérisme. Les jeunes ont surtout besoin de la formation et de travailler. Contribuez à la fuite de la main-d’œuvre n’est pas la meilleure formule.La création d’emplois demeure une option pouvant assurer cette stabilité à long terme à laquelle nous espérons tous. Ainsi, j’invite les participants à inscrire cet aspect dans leur travail”, a t-elle lancé.

En ce qui concerne essentiellement le forum, Mirlande Hyppolite Manigat a laissé entendre qu’ils ont un approche multi-sectoriel de l’insécurité et en Haïti et qu’on a les compétences requises pour la mettre en œuvre. À son avis, la solution n’est pas la prise en charge totale du pays et de ses institutions.

Haïti-Politique : Le Haut Conseil de la Transition (HCT) lance son forum sur la sécurité sur fond de contestation
Prise de photos entre officiels et participants | Crédit photo : Claudy Barthol

Elle dit croire que le rêve haïtien appartient à chaque Haïtien et qu’on doit le laisser le définir et le vivre. Au milieu de tout ça, la cheffe de file du HCT prône un dialogue inter-haïtien qui doit se dérouler en Haïti.

Plus loin, elle dit souhaiter que la contribution de chacun des participants, selon ses compétences et ses expériences puisse aider les décideurs à réaliser ce grand cahier de charges afin de prendre les mesures adéquates en vue de lutter efficacement contre le banditisme qu’elle voit comme un fléau.

Au terme de son allocution, Mme Manigat s’en est prise à ses détracteurs qui dit-elle, scrutent les activités du HCT pour en déceler les failles en se demandant de manière ironique, à quoi tout cela ça servir. Et tout cela, fustige t-elle pour mettre à l’épreuve la volonté de bien faire.

Fort de tout cela, elle tend la main à ces compatriotes qu’elle qualifie “d’éternels sceptiques” en les invitant à rencontrer les membres du HCT pour parvenir à trouver un consensus pacificateur capable de recoudre le tissu déchiré.

Sa pique fait suite à un “petit groupe de participants” qui a perturbé durant quelques minutes le déroulement du forum. Présent à cette activité, un jeune homme a craché sa frustration tout en qualifiant de “perte de temps” cette table ronde du HCT. Pour lui, ce forum n’apportera aucune solution à la détérioration du climat sécuritaire du pays.

Au milieu de l’assistance, le jeune homme invite à Mirlande Hyppolite Manigat de se retirer de cette structure jugée nulle et non avenue car, rien n’est possible avec l’équipe gouvernementale actuelle.

En guise de conclusion, le protestataire persiste et signe que ce forum est un stratagème du gouvernement pour blanchir de l’argent provenant du trésor public et du financement de la communauté internationale.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)