Accueil POLITIQUE

Haïti-Politique : Le pouvoir d’Ariel Henry prendra fin ce 7 février à compter de minuit , selon Joseph Lambert

647

Dans une adresse à la Nation, le Président du Tiers du Sénat, Joseph Lambert a déclaré que le pouvoir du Premier Ministre Ariel Henry prendra fin ce lundi 7 février 2022, à compter de minuit. En conséquence, le neuro-chirurgien et son équipe auront à liquider les affaires à la tête de l’État, a laissé entendre l’élu du Sud’Est.

LE FACTEUR HAÏTI , le 7 Février 2022._Ce lundi 7 Février 2022 marque la fin du mandat de 5 ans du défunt Président Jovenel Moïse, assassiné dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021, en son domicile, à Pèlerin 5, Commune de Pétion-Ville.

À l’occasion, le Président du Tiers du Sénat, Joseph Lambert s’est adressé à la Nation afin de fixer la position du Bureau autour de la crise en cette date.

D’entrée , le Sénateur Lambert a déclaré que le Sénat constatera ce lundi 7 février 2022, à partir de minuit, la fin de pouvoir du gouvernement de facto dirigé par le Premier Ministre Ariel Henry.

« À partir de là, Ariel Henry et son équipe liquideront les affaires courantes à la tête de l’État », a déclaré Joseph Lambert dans son adresse à la Nation.

Haïti-Politique : Le pouvoir d'Ariel Henry prendra fin ce 7 février à compter de minuit , selon Joseph Lambert
Le Président du Tiers du Sénat Joseph Lambert lors de son adresse à la Nation ce lundi 7 février 2022/ Photo extraite de la vidéo y relative

Fort de ce constat, le Président du Tiers du Sénat demande au neuro-chirurgien de ne pas dépasser les limites de son pouvoir pour ne pas fragiliser les institutions républicaines, en dehors de la loi, notamment dans la formation du C.E.P pour la réalisation d’élections.

« Nous sommes pour les élections, moyennant que toutes les conditions sont réunies », a martelé le Président du Tiers du Sénat.

Lors de cette adresse, « l’Animal Politique » persiste et signe qu’Ariel Henry est le principal obstacle à la réalisation du dialogue national prôné, alors qu’il dit croire que seul un consensus national entre toutes les forces vives haïtiennes, sortira Haïti de ce marasme.

En guise de conclusion, Joseph Lambert dit déconseiller Ariel Henry de ne pas prendre la mauvaise voix pour le bien-être collectif.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)