Accueil CRIMINALITÉ

Haïti : Port-au-Prince croule sous les balles, la prison civile menacée !

310
Fb Img 1709425926257
L'entrée au Pénitencier National d'Haïti (Photo : Archives)

Poursuite des affrontements armés entre bandits et policiers dans la soirée du samedi 2 Mars 2024, à Port-au-Prince. Les détonations qui raisonnent dans les parages du Pénitencier National et le Palais présidentiel laissent planer l’inquiétude sur la sécurité de ces bâtiments sensibles.

LE FACTEUR HAÏTI, le 2 Mars 2024._Des tirs nourris d’armes lourdes sont entendues au cœur de Port-au-Prince, dans la soirée du samedi 2 Mars 2024.

Au moment de ces détonations, des voix se multiplient pour lancer des « S.O.S » pour la prison civile de Port-au-Prince, mieux connu sous l’appellation du « Pénitencier National ».

Alors que la Capitale est plongée dans le « black-out », les gangs poursuivent leurs offensives sur certains bâtiments publics, après certains sous-commissariats.

En réponse, la police tente de résister aux assauts des gangs en vue d’empêcher leur progression déjouer leurs plans.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)