Accueil DIPLOMATIE

Haïti : Restrictions migratoires contre Ariel Henry aux Îles Turks and Caïcos

725
20240307 221452
Le Premier ministre d'Haïti, Ariel Henry (Crédit Photo : Andrew Kasuku)

Les îles turcks and Caïcos ont imposé le mercredi 13 Mars 2024, des restrictions migratoires contre le premier Ministre démissionnaire d’Haïti, Ariel Henry. En effet, les Responsables de l’immigration des îles turcks and Caïcos ont notifié les compagnies aériennes qu’Ariel Henry est interdit de fouler leur sol.

LE FACTEUR HAÏTI, le 15 Mars 2024._Après la décision du Président dominicain, Luis Abinader de déclaré Ariel Henry « Persona Non Grata » en République Dominicaine, c’est le tour des autorités des Îles Turcks and Caïcos d’imposer des restrictions migratoires au Premier Ministre démissionnaire d’Haïti.

Dans une ordonnance en date du 13 Mars 2024, le Directeur de l’Immigration des Îles Turcks and Caïcos, Sharlene Richards a informé aux responsables des comapagnies aériennes qu’Ariel Henry est interdit d’entrée sur le sol.

Gettyimages 2042170182
Le Premier ministre démissionnaire d’Haïti, Ariel Henry photographié à Nairobi, au Kenya, le 1er mars 2024 ( Photo : La presse kenyane)

Cette mesure a été prise suite à la modification de l’article 92 (2) de l’ordonnance sur l’immigration du pays, peut-on en lire.

Il est précisé dans l’ordonnance qu’Ariel, de nationalité haïtienne, est né le 6 Novembre 1949.

Img 20240315 Wa0906

Aussi faut-il rappeler que même avant les restrictions des Îles Turcks and Caïcos, le Président Dominicain, Luis Abinader a mis, le 9 Mars 2024, Ariel Henry sur la la liste noire de la République Dominicaine, confirmant que ce dernier n’a pas d’entrée en République Dominicaine. Et ce, après l’avoir humilié en l’interditsant d’attérir sur son territoire.

Parti en mission respectivement en Guyanne et au Kenya depuis le 25 Février 2024, Ariel Henry, barré par la force de frappe des gangs qui l’empêchent de retourner en Haïti, reste coincé à Porto Rico jusqu’à qu’il ait été contraint d’annoncer sa démission.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)