Accueil ACTUALITÉS

Haïti : Révocation de 33 policiers impliqués dans l’assassinat de l’ex- président Jovenel Moïse

898

Le porte-parole de la police nationale d’Haïti, Garry Desrosiers a révélé ce mardi 28 juin 2022, lors d’une conférence de presse que l’Inspection Générale de la police Nationale d’Haïti (IGPNH) recommande le renvoi de 33 policiers de l’institution policière.Ces agents sont impliqués dans l’assassinat de l’ex-président Jovenel Moïse. De plus, l’IGPNH ordonne la mise en disponibilité de trois (3) autres dans le cadre du crime.

LE FACTEUR HAÏTI, le 28 juin 2022._ La police nationale d’Haïti (PNH) a présenté à la presse ce mardi 28 juin 2022, un rapport de suivi relatif à l’enquête en cours portant sur l’assassinat de l’ancien Président Jovenel Moïse. L’ancien locataire du Palais National a été assassiné dans la soirée du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021, en son domicile sis à Pèlerin 5.

Au cours de cette conférence de presse, le porte-parole de l’institution policière, Garry Desrosiers informe que l’inspection Générale de la Police Nationale d’Haïti (IGPNH) a autorisé le renvoi de 33 policiers impliqués dans le magnicide du 58ème président d’Haïti. Toutefois, les identités de ces agents n’ont pas encore été communiquées.

Haïti-Grève : La deuxième journée tient son rang
Une patrouille policière constatée dans les parages du Palais National/ Crédit photo : Stanley LOUIS

Hormis ces derniers, l’IGPNH a aussi recommandé que trois (3) autres soient mis en disponibilité pour leur participation présumée dans l’opération déroulée à Pèlerin 5, Commune de Pétion-Ville.

Au terme de cette sortie médiatique, l’inspecteur Garry Desrosiers a révélé qu’une trentaine de personnes ont été déférées par devant la justice, une dizaine d’autres sont activement recherchées tant à l’échelle nationale qu’internationale via INTERPOL. Et ce, dans le cadre de l’enquête ouverte sur le crime.

Haïti : Révocation de 33 policiers impliqués dans l'assassinat de l'ex- président Jovenel Moïse
Exposition de la dépouille mortelle du Président Jovenel Moïse

À rappeler que plus de 44 personnes dont 12 policiers haïtiens, des hommes d’affaires ainsi que de politiques tels que : Dimitri Hérard, Emmanuel Sanon, John Joël Joseph, Rodolphe Jaar, Samir Handall ajoutés aux ex-militaires colombiens et des Haïtiano-américains ont été arrêtés dans le cadre de cet assassinat.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)