Accueil SANTÉ

Haïti-Santé : Pas de services de soins d’urgence à l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti

267

Un mois après la grève lancée le 21 février 2022 par les le syndicat des travailleurs de l’Hopital Général pour réclamer, entre autres, 60 mille gourdes comme salaire de base, la carte de débit ainsi que de meilleures conditions de travail, les grévistes ont décidé de fermer ce lundi 21 Mars , les services d’urgence au sein du plus grand centre hospitalier du pays. Seul le centre de dyalise n’en fait pas partie, mais est menacé de femeture.

LE FACTEUR HAÏTI, le 21 Mars 2022._Le syndicat des travailleurs (euses) de l’Hôpital de l’Université d’État d’Haïti (HUEH) est entré en grève depuis le 21 février 2022. Objectif : Exiger des autorités gouvernementales 60 mille gourdes comme salaire, la livraison de la carte de débit, le rénouvellement de la carte d’Assurance de santé à L’OFATMA ainsi que de meilleures conditions de travaill, entre autres.

Un mois après, le Gouvernement ne tient toujours pas compte des revendications des grévistes. En réaction, ils décident de passer à l’action pour forcer les responsables à entendre leurs cris.

Ce lundi, ils ont dressé des barricades et pneus enflammés devant les locaux de l’Hôpital, paralysant ainsi la circulation d’automobiles.

Haïti-Santé : Pas de services de soins d'urgence à l'Hôpital de l'Université d'État d'Haïti

Ces derniers en ont profité pour suspendre les services d’urgence au sein du plus grand centre hospitalier du pays dont le centre de distribution de medicaments destinés aux personnes atteintes du VIH/ SIDA, confirme Évelyne Frémont, responsable du Syndicat des travailleurs (euses).Cependant, les portes du centre de dyalise restent ouvertes , mais les protestataires n’écartent pas de passer à l’action sous peu.

Selon la syndicaliste, le Ministre de la Santé publique, Alex Larsen avait rencontré les grévistes et les a promis une réponse concrète dans 72 heures. Finie cette période de temps, le titulaire du MSPP n’a pipé mot, se fâche t-elle.

M. Frémont a aussi dénoncé du fait que les responsables du ministère leur demandent de ramasser tous les ordures se trouvant sur la cour du bâtiment pour toute tentative de dialogue.

Haïti-Santé : Pas de services de soins d'urgence à l'Hôpital de l'Université d'État d'Haïti

« Ils s’eternisent sur les déchets , tandis qu’ils ne se montrent pas préoccupés par la détérioration des conditions de vie des malades. Pas de lits, pas de matériels ni d’oxigène.La semaine écoulée pas moins de deux enfants ont perdu la vie, faut d’oxigène », se désole la responsable.

Quant à Marie Alda bien-Aimé, secrétaire générale dudit syndicat, elle demande à l’État central de faire de son meiux pour satisfaire les revendications des grévistes afin de faciliter la reprise des services au sein de l’HUEH.

LE FACTEUR (HAÏTI)