Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Santé : Réalisation d’une journée de collecte de sang à l’Université Notre-Dame d’Haïti

341

La Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé de l’Université Notre-Dame d’Haïti (UNDH) de concert avec le Programme National de Sécurité Transfusionnelle du Ministère de la Santé Publique et de la Population (PNST/ MSPP), a organisé le mardi 28 février 2023, au local de l’institution, une journée de collecte de sang. L’activité avait pour but de collecter des pochettes de sang en faveur des personnes dans le besoin.

LE FACTEUR HAÏTI, le 1er Mars 2023._ La FMSS de l’Université Notre-Dame d’Haïti (UNDH) a ouvert ses portes le mardi 28 février 2023, à une journée de collecte de sang. Ce, dans le but de collecter des pochettes de sang afin de sauver la vie de nombreuses personnes dans la nécessité, notamment celles victimes d’accident ou encore dans l’urgence d’une opération chirurgicale, une maladie ( l’hémophilie), entre autres.

Dans un climat serein au sein de la Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé (FMSS) de l’UNDH, des donneurs-ses volontaires d’horizons divers ont fait de dons de sang. Un geste de leur part qui consiste à sauver des vies.

L’évènement s’était déroulé en présence du Directeur du Programme National de Sécurité Transfusionnelle du Ministère de la Santé Publique et de la Population (PNST/MSPP), Dr Ernst Noël. Ce dernier s’est réjoui de cette collecte.

« Pour moi, c’est une réussite car dans un temps de record entre 10h et 2h30, on a pu arriver à collecter 43 pochettes de sang. Cela montre un certain engouement pour cette activité et, nous rassurons les gens que grâce à ces 43 pochettes, pourraient aider la population particulièrement dans la zone Métropolitaine », exprime-t-il.

Ajouter à cela, pour le Directeur, cette initiative, est toute une stratégie instaurée afin d’essayer de travailler avec les jeunes d’universités et d’écoles pour les sensibiliser sur l’importance du don de sang dans un pays où les besoins et les risques sont multiples.

À en croire le Dr Ernst Noël, le pays a besoin entre 60 000 et 80 000 pochettes de sang par année. Or, il n’arrive même pas à en collecter 30 000.

Par ailleurs, Nedved Jeudy, Coordonnateur de l’activité a parlé d’une belle activité pour les étudiants de l’Université Notre-Dame d’Haïti (UNDH) de part l’objectif, à savoir aider des gens dans le besoin du sang.

Outre cela, pour le Coordonnateur, cette journée est une réussite. « Tenu compte de la conjoncture du pays, cette journée est une satisfaction car nombreuses personnes viennent de divers horizons, ont pris leurs responsabilités de venir aider d’autres gens par un don et cela malgré la position de la faculté. Vu à tout cela c’est une satisfaction pour moi et j’en suis fier de la façon dont nous avons sensibiliser les gens », souligne-t-il.

Parallèlement, Michaëlle-Veronique A. Lerebours , une donneuse depuis environ cinq (5) ans, a expliqué que ce genre d’activité à une grande importance pour elle car en voyant souvent des demandes de sang pour des personnes et en plus, sans en trouver. Donner du sang c’est du moins que je peux aider beaucoup plus ces gens là. Elle finit par conclure que: « la vie, on a ça dans le sang! » Sacrifier trente (30) minutes dans votre vie afin d’en sauver une autre.

Quant à Pascalie G. Noël, une autre donneuse, dit avoir fait sa première expérience de don aujourd’hui. « Pour une première fois, aujourd’hui c’est une belle expérience pour moi, et à chaque fois qu’une occasion pareille apparait ce sera un plaisir. C’est un beau geste et une belle expérience, donc je conseille à celles et ceux qui n’ont pas encore faire cet acte d’emboîter le pas », a-t-elle encouragé.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)