Accueil SÉCURITÉ

Haïti-Sécurité : À Pétion-Ville , les barrières de sécurité se multiplient

Une Brigade de vigilance lance un avertissement aux inconnus/ Crédit Photo : Adelson JOSEPH

L’amplification des violences armées entraîne la miltiplication des barrières de sécurité dans diverses zones à l’intérieur de différentes communes de l’Ouest. Pétion-Ville qui, jadis, était une Commune paisible, se trouve dans le viseur de bandits armés, notamment ceux du gang « kraze baryè ». Pour tenter de faire échec au plan des gangsters, les résidents de certaines zones ont recours à des barrières plaées un peu partout.

LE FACTEUR HAÏTI, le 20 Mai 2024._Les habitants de certains quartiers de Pétion-Ville, à travers des Brigades de vigilance, promettent l’enfer aux bandits armés qui nourrissent l’intention de faire irruption dans leurs zones.

Pour barrer la route aux membres de gangs qui veulent étendre leurs territoires à Pétion-Ville, des résidents ont cotisé pour construire des barrières de sécurité.

Certaines de ces barrières ont été vues à Girardo, Morne Hercule, Nerettes, Meyotte, Berthé, et Diègue, entre autres.

Zéro tolérance à Girardo !

Construction d’une barrière à Girardo / Crédit Photo : Adelson Joseph

À Girardo, les brigadiers de vigilance y montent la garde jour et nuit.Un jeune homme qui avoisine les 25 ans, membre de la Brigarde de la zone nous explique leur mode de vie quotidienne.

« On ne dort presque pas pour sécuriser les périmètres, car on n’accepte pas que les individus non identifiés circulent librement dans notre quartier.Tous les couloirs sont occupés par des habitants afin d’empêcher aux malfrats d’y avoir accès sous peine de se faire éliminer par la population », a confié le jeune homme avec son visage cagoulé.

Au marché de Girardo, vendeurs et acheteurs sur le qui-vive !

Près du marché de Girardo, une grande barrière entre-ouverte.Elle sert de protection aux commerçants (es) ainsi qu’à leurs clients (es) contre une éventuelle irruption des bandes armées.Malgré la présence de la barrière, revendeurs et acheteurs se montrent très inquiets.

Des passants traversent une barrière à bord de motocyclettes à Morne Hercule / Crédit Photo : Adelson Joseph

« La situation qui règne dans le pays, notamment à Pétion-Ville, a des conséquences néfastes sur la vie quotidienne des marchands (es) du secteur informel, plus particulièrement ceux et celles qui gagnent leur vie au marché de Girardo. À cause de la menace des bandes de criminels sur le quartier, le marché fonctionne au ralenti.Pour écouler quelques produits, il faut que nous les étalions dans les premières heures de la matinée car, les clients n’y restent pas trop longtemps. Ils ont peur », raconte une revendeuse de charbon.

Même refrain à Berthé et Morne Brun !

Outre à Girardo, les mêmes dispositifs de sécurité sont constatés sur la route de Berthée à l’entrée de Morne Brun.En effet, des barrières y sont placées dans le même objectif : « bloquer l’accès aux gangs ».

Des barrières ouvertes au passagers à bord de véhicules / Crédit Photo : Adelson Joseph

Des habitants notamment qui se confient à LE FACTEUR HAÏTI déclarent s’inscrire dans la démarche pour tenter de résister aux attaques répétées des gangs en attendant le déploiement de la Mission Multinationale de Soutien à la Sécurité en renfort à la police pour combattre le grand banditisme.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH) / Adelson JOSEPH