Accueil ACTUALITÉS

Haïti-Sécurité : INKAS prévoit de nouvelles dates pour la livraison des autres véhicules blindés

La compagnie canadienne INKAS auprès de laquelle le Gouvernement haïtien a commandé des véhicules blindés en renfort à la police nationale d'Haïti (PNH), dans sa lutte contre les gangs, a annoncé les dates des prochaines livraisons. Selon un article de la Radio-Canada, certains de ces matériels roulants seront prêts en mai et que les autres le seront en juin, a fait savoir Eugène Gerstein, Directeur associé d'INKAS, dans un courriel envoyé à CBC.

LE FACTEUR HAÏTI, le 9 Avril 2023._Le Gouvernement haïtien a commandé l'an dernier pas moins de 18 véhicules blindés auprès de l'entreprise canadienne INKAS. Ces matériels roulants devraient aider la PNH dans sa lutte contre la prolifération des gangs armés qui prennent Haïti en otage.

Parmi les 18 véhicules blindés conçus pour résister aux mines et aux embuscades (MRAP) commandés par l'État haïtien, seulement six (6) ont été livrés. Depuis lors, l'entreprise canadienne tarde à livrer les autres, alors que le pays s'enlise de jour en jour dans une crise sécuritaire sans précédent où les enlèvements ainsi que les assassinats se poursuivent.

Des retards qui ont énervé la Ministre haïtienne de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète Milcé. La número une du MJSP qui intervenait le mois dernier sur les ondes de la Radio Magik9, avait accusé et responsabilisé le Canada, à travers l'entreprise INKAS, dans la situation sécuritaire actuelle d'Haïti. Et ce, en raison du fait qu'INKAS n'a pas respecté pas son contrat, avait-elle argumenté.

En réponse, les responsables de la compagnie avaient retorqué. Dans une note, ils avaient recadré la Ministre de la justice et s'en étaient pris aussi à leurs détracteurs qui accusent l'institution de tous les maux d'Haïti.

Malgré leur sortie fracassante, INKAS peine encore à livrer aux autorités haïtiennes les matériels qu'elles ont commandés. En effet, selon les informations publiées par Radio-Canada, la compagnie basée à Toronto a indiqué que les prochaines livraisons, initialement promises pour 2022, n'auront pas lieu avant mai prochain.

Des policiers haïtiens à bord d'un véhicule blindé/ Crédit Photo : PNH

La station canadienne qui a relayé les informations insérées dans un courriel qu'Eugène Gerstein, Directeur associé d'INKAS a envoyé à CBC, a rapporté que "certains véhicules blindés seront prêts en mai et que les autres le seront en juin" afin de les livrer aux commandeurs.

Eugène Gerstein a affirmé que les retards de la compagnie étaient principalement dus aux problèmes d’approvisionnement.

"Certains des éléments que nous avions l'intention d'utiliser et dont nous avons besoin sont toujours manquants", a déclaré M. Gerstein dans le courriel adressé à CBC, avant d'ajouter que l'entreprise avait adopté une autre stratégie, mais celle-ci dépend à nouveau des délais des fournisseurs extérieurs.

Donc, selon cette annonce d'INKAS, le Gouvernement haïtien devrait attendre entre mai et juin pour tenter de reprendre le contrôle des territoires perdus!

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)