Accueil INSÉCURITÉ

Haïti-Sécurité : La police hausse le ton !

482

La police nationale d’Haïti (PNH) dit avoir réussi dans la journée du jeudi 12 Mai 2022, plusieurs interventions dans différentes communes de l’Ouest. De Croix-des-Bouquets étant en passant par Tabarre jusqu’à Pétion-Ville, les forces de l’ordre disent déjouer une tentative d’enlèvement, libérer des passagers, saisir un lot de munitions et confisquer au moins deux (2) véhicules.

LE FACTEUR HAÏTI, le 12 Mai 2022._ Une tentative de kidnapping déjouée, des passagers libérés, 2 véhicules et des munitions récupérés.Tel est le bilan de diverses opérations menées dans la journée du jeudi 12 Mai 2022, au niveau de plusieurs communes du département de l’Ouest d’Haïti.C’est de cas de Croix-des-Bouquets, Tabarre et Pétion-Ville, entre autres.

D’abord, la police dit avoir libéré à Croix-des-Bouquets, plusieurs passagers pris en otage à bord d’un bus de la compagnie dénommée « Coach Line ».

Selon une note signée des responsables du service de communication de la Direction Générale de la PNH, le bus en question a été détourné de très tôt par le gang 400 Mawozo, alors qu’il transportait des citoyens à destination de la République.

En suite, à Tabarre, un véhicule et des caisses de munitions , boissons et de la nourriture, ont été retrouvés à bord d’un véhicule de marque Toyota, de couleur blanche, immatriculé : AA-28340. Ledit vévicule a été abandonné par des membres du gang 400 mawozo, a informé la police.

Les forces de l’odre l’ont récupéré dans le cadre de l’opération « Deniche bandi » lancée par le Haut Commandement de la PNH.

Et enfin, dans une énième note, l’institution a informé que des agents ont déjoué en milieu de journée, une tentative de kidnapping sur la route de Frère, située dans la Commune de Pétion-Ville.

La police a été intervenue au carrefour menant à  l’Académie de police, au moment où des présumés kidnappeurs qui étaient à bord d’un Pickup Hilux, blindé de couleur noire immatriculé AA-17409, tentaient de s’échapper avec la victime.

En voyant une patrouille, ces ont été contraints d’abandonner le véhicule ainsi que l’otage en tirant dans toutes les directions pour éviter d’être appréhendés par les agents de l’ordre, selon la note.

Par ailleurs, aucune arrestation n’a été signalée dans les notes.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)