Accueil POLICE

Haïti-Sécurité : L’OCNH encourage le Haut Commandement à faire un « vetting » au sein de la Police Nationale

ll est brut qu’il y aura des rotations dans le Haut Commandement de la Police Nationale d’Haïti dans le cadre du processus de formation du prochain Gouvernement de Transition.Cependant, l’Organisation des Citoyens pour une Nouvelle Haïti (OCNH) n’est pas d’un tel avis. Le Directeur Exécutif de l’OCNH , Me Camille Occius invite de préférence les Responsables à procéder à un nettoyage au sein de l’institution policière.

LE FACTEUR HAÏTI, le 5 Juin 2024._Des voix dont celles des Syndicats de policiers s’élèvent pour réclamer la révocation du Directeur Général a.i de la Police Nationale d’Haïti (PNH), Frantz Elbé.Elles s’inscrivent dans une telle démarche en raison de sa gestion jugée « catastrophique » à la tête de l’institution, notamment face aux multiples démonstrations des gangs armés.

Pourtant, les secteurs qui appellent à la démission du Commandant en chef de la PNH et l’Organisation des Citoyens pour une Nouvelle Haïti (OCNH) ne sont pas sur la même longueur d’ondes.

De l’avis de Me Camille Occius, Directeur Exécutif de l’OCNH, lors d’une conférence de presse donnée le mercredi 5 Juin 2024, se dit de préférence pour un « vetting » au sein de l’institution policière afin couper les mauvaises têtes dont les « ripoux ».

Haitian National Police Officers Patrol A Street Of Port Au Prince, Haiti
Des policiers haïtiens à bord d’une patrouille / Photo : Reuters

« Avant de penser à un nouveau plan de sécurité pour le pays, il faut un « vetting » au sein de la Police Nationale d’Haïti (PNH) », a déclaré Me Camille Occius aux micros et par devant les caméras de la presse.

Me Occius a persisté et signé que les rotations dans la chaîne de sécurité de la Police nationale n’accoucheront peut-être pas de résultats visés sur le plan sécuritaire.

« Au cas où il n’y aura pas de nettoyage dans les rangs de la PNH, il se pourrait bien que les troupes étrangères qui auront à se déployer en Haïti pourront rencontrer à des obstacles dans leurs missions à cause des affiliations des agents aux gangs », prévient Me Occius.

Img 20220526 Wa0543
Me Camille Occius, Directeur Exécutif de l’OCNH/ Crédit photo : Samengie François

Aussi faut-il souligner que ces dernières années, pas mal de policiers ont été arrêtés pour leurs liens avec les gangs opérant en Haïti, notamment à Port-au-Prince, la Capitale d’Haïti.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)