Accueil EDUCATION

Haïti-Société : « Nou se Avni », un projet qui unit lycéens et collégiens à la cause de l’éducation

140

À l’initiative de Spencer Orphée, ancien élève du Lycée Toussaint Louverture, 8 écoles du Département de l’Ouest d’Haïti s’unissent autour d’un même projet socio-éducatif. Dévoué et sensible à la cause de l’éducation, ce jeune haïtien a permis aux lycéens et collégiens de prouver leurs talents en utilisant leur voix sur une même chanson ayant pour titre « Nou se Avni ».

LE FACTEUR HAÏTI, le Décembre 2023._ Mais d’où vient cette idée de réunir Lycéens et Collégiens pour un même objectif, Spencer Orphée revient sur ses débuts. « Pranl’ O serye » est mon premier projet de musiques que j’ai initié lorsque j’étais au Lycée Toussaint Louverture. Cette initiative citoyenne mettait en scène plusieurs élèves. À partir de là, j’ai accouché d’autres grandes idées notamment celle baptisée « Nou se Avni » , s’en souvent-il.

Lors d’un entretien accordé au journal, le jeune penseur dévoile l’objectif de l’initiative prise en faveur des écoliers et écolières. « L’objectif du projet est clair : Mettre sous les projecteurs les jeunes talents du pays et leur importance au sein de la société haïtienne pour une meilleure valorisation de leurs capacités », déclare Spencer Orphée.

Après s’être inspiré de « Pranl’ O serye », Spencer Orphée revient au devant de la scène avec cette musique intitulée « Nou se Avni ». Pourquoi un tel titre, l’instigateur de ce projet d’avenir s’explique . « Ce titre a été choisi dans l’idée de rappeler que tout le monde est concerné par la reconstruction de la nouvelle Haïti dont nous rêvons tous. L’obligation est donc faite aux aînés de soutenir et de supporter les jeunes d’aujourd’hui », conseille t-il.

Cette nouvelle musique décrit-elle une réalité sociale? Quel est le message véhiculé à travers ce morceau? « Oui, Nou se Avni est une chanson qui fait la promotion de l’amour, le partage, le vivre ensemble, la fraternité. Il dit non à la discrimination. Et c’est pourquoi « SO PRODZ » a choisi de réunir 8 écoles de différents statuts sur un même track, malgré ce n’était pas facile », se réjouit-il.

Au terme de cet entretien exclusif, Spencer Orphée dit exprimer sa satisfaction par rapport à l’engagement et la détermination dont font montre les participants à ce projet. Cela témoigne que la musique peut changer l’orientation de quiconque à tout moment.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)