Accueil DROITS HUMAINS

Haïti : « SOURDS », l’oreille des malentendants (es)

488
Alexandre Lourdes Mya, présidente de SOURDS ( Crédit Photo : SOURDS)

Depuis tantôt deux (2) ans, une association se donne pour mission de défendre les droits des personnes sourdes /malentendantes à travers des plaidoyers. Cette structure, fondée le 25 Août 2021, est connue sous l’appellation de « Solidarité Universelle pour le Respect des Droits des Sourds (SOURDS). Elle promeut aussi la langue des signes pour une meilleure intégration de cette catégorie dans la société haïtienne.

LE FACTEUR HAÏTI, le 2 Décembre 2023._Les personnes à mobilité réduite sont souvent exclues aux yeux de notre société. Pour mettre fin à cette discrimination et inclure ces gens dans la société haïtienne, Solidarité Universelle pour le Respect des Droits des Sourds (SOURDS) s’impose.

Cette association à but non lucratif, depuis deux ans, s’engage à voler au secours de ces personnes et défendre leurs droits. Depuis sa création en date du 25 Août 2021, SOURDS forme aussi des professionnels de cette couche sociale.

Œuvrée aussi dans l’apprentissage de la langue des signes et des métiers en faveur des malentendants (es) , SOURDS, en tant qu’association, est composée de 7 membres.Elle est présidée par Alexandre Lourdes Mya.

Alexandre Lourdes Mya, présidente de SOURDS ( Crédit Photo : SOURDS)

Lors d’un entretien téléphonique accordé à l’agence, la présidente Alexandre Lourdes Mya nous a confié que la Solidarité Universelle pour le Respect des Droits des Sourds (SOURDS) est mise en place pour cultiver la solidarité sous toutes ses formes, notamment en réalisant des activités de formation et d’animation socio-culturelles, sportives et récréatives en faveur de ces derniers / dernières.

Du haut des tâches susmentionnées, ladite association a en outre, pour vocation d’exercer toutes sortes activités philanthropiques pouvant se rattacher directement ou indirectement à son objectif d’éduquer, de développer, de promouvoir la langue des signes en Haïti, sensibiliser dans tous les domaines (surtout la santé et le droit), former et élargir les horizons des personnes sourdes, a précisé Alexandre Lourdes Mya.

Le Logo de l’Association ( Crédit Photo : SOURDS)

« Dans une société où les entendants travaillent pour les malentendants/sourds au quotidien, notre structure veut faire de ces personnes sourdes, libres et indépendantes », poursuit-elle.

En outre, en tant qu’entité militant dans le secteur des droits, pour faire valoir la place des malentendants /sourds dans tous les domaines de la société, Alexandre Lourdes Mya dit être en train de lutter pour qu’ils
ont les mêmes droits (droits à la santé, au travail, à l’éducation et au logement, entre autres) que tout le monde.

Pour y arriver, la responsable a déclaré qu’elle les a faits participer à de nombreuses activités qui peuvent aider la communauté haïtienne, particulièrement à des collectes de sang pour sauver des vies.

Des membres de la Solidarité Universelle pour le Respect des Droits des Sourds (SOURDS) / Crédit Photo : SOURDS

Selon Alexandre Lourdes Mya, « SOURDS » est la première association à but non-lucratif qui a choisi de contribuer à l’intégration des malentendants/sourds dans la société malgré ses maigres moyens.

Cependant, elle fait face à de nombreuses difficultés de toutes sortes, notamment sur les plans économique et financier pour venir en aide aux sourds (es), se plaint la présidente qui lance un appel du pied aux personnes physiques et morales voulant apporter leur support.

Pour tout soutien contactez-les au numéro suivant : +509 44 62 3104 .

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)