Accueil CULTURE

Haïti : Une écrivaine à la tête du Ministère de la Culture et de la Communication , le Journal L’Union renaît?

218

Le renouvellement du contrat des employés du journal L’Union arrivé à terme le 30 septembre 2021 n’est toujours pas effectif. Pourtant le ministère de la Culture et de la Communication (MCC), l’organe de tutelle de ce média d’État, n’avait pris aucune décision administrative demandant à ces journalistes contractuels de ladite institution depuis tantôt quatre (4) ans de rester chez eux.

Le Facteur Haïti, le 30 janvier 2022._Depuis sa relance par un arrêté présidentiel du 24 mars 2017, le journal L’Union agonise. Les ministres se succèdent mais aucun d’entre eux ne s’est évertué à redorer le blason de ce Journal ni d’accorder un traitement digne du nom à ces travailleurs de la presse. Citons entre autres ministres: Limond Toussaint, Guyler C. Delva, Jean-Michel Lapin, Pradel Henriquez, Jean-Emmanuel Jacquet, Ariel Henry.

Le chef du gouvernement a récemment cédé le portefeuille du MCC à Mme Émmelie Prophète-Milcé, une écrivaine qui s’est taillée une place de choix dans le panthéon culturel haïtien. Et comme pour marquer son territoire, elle a remplacé le directeur administratif Jean Laury Luc décrié et réputé être le bras droit de l’ex PM Jean-Michel Lapin accusé nommément par les employés de L’Union d’obstruer la relance effective du Journal.

D’aucuns s’interrogent sur le bien-fondé et l’opportunité de cet acte compte tenu du fait que l’ex ADM avait la confiance de deux anciens ministres qui ont précédé l’auteur de « Les villages de Dieu » au ministère de la Culture et de la Communication, à savoir: Pradel Henriquez et Jean-Emmanuel Jacquet. Si certains interprètent ce remplacement comme un acte administratif normal, dépourvu de toute connotation politique, d’autres en revanche y voient une lueur d’espoir qui se pointe à l’horizon dans le cadre d’un projet véritable de relance effective de cet imprimé vieux de 33 ans.

Le prix littéraire des Caraïbes en 2009, fraîchement installée sur le fauteuil ministériel du MCC, est donc attendu au tournant. Saura-t-elle se démarquer de ces prédécesseurs en renouvelant le contrat de service des contractuels de L’Union comme le veut la loi? Son âme d’écrivaine prendra-t-elle le dessus en faisant un plaidoyer historique et en entreprenant auprès des autorités compétentes du gouvernement d’Ariel Henry les démarches nécessaires au fonctionnement régulier de l’unique journal d’État?

Soulignons, au passage, que le Journal L’Union est créé par décret présidentiel en date du 7 juillet 1988. Il fait partie, de ce fait, des trois médias dont dispose juridiquement et administrativement l’État haïtien, comme la Télévision nationale d’Haïti (TNH) et la Radio nationale d’Haïti (RNH).

Le Facteur Haïti / Noël D. Cledanard Jr