Accueil CULTURE

Haïti : «Vergétures», 1er roman de Mardochée Gay sera publié sous les auspices de « Flèche Rose Éditions »

267

L’écriture est une cure qui vise avant tout, la purification de l’âme. Celle de l’auteur bien sûr. Mais, puisque celle-ci n’est jamais différente de celle de la société ou de l’époque à laquelle appartient l’écrivain, alors pouvons-nous dire que l’écriture vise après tout à sauver la société d’elle même en se faisant miroir pour une prise de conscience de l’ état des choses.

LE FACTEUR HAÏTI, le 24 Mai 2023._Ainsi, deux (2) ans après la publication de son recueil de poèmes «La Douce Qui Vient», Mardochée Gay nous annonce la sortie de son premier Roman intitulé «Vergétures». En gardant toujours une plume encrée d’érotisme et de passion, l’auteur se permet de peindre un grand nombre de situations pouvant permettre à l’amour de s’armer d’audace et de persévérance afin de survivre et d’échapper à certaines idées fixes de la société.

Toutefois, soulignons que dans l’intervalle, l’auteur a participé à la rédaction de deux autres oeuvres collectives à savoir : «Zenglen boutèy», une anthologie de Flèche Rose club littéraire paru en Août 2022 et «Send nudes» paru au mois de Décembre de la même année. Néanmoins, nous pensons que « Vergetures » sera pour l’auteur, une nouvelle aventure dans ce bel univers qu’est la littérature.

Cela étant dit, « Vergetures » raconte des histoires toutes différentes, mais ayant en commun le verbe aimer à ré-inventer dans nos différentes relations interpersonnelles, surtout celles dites relations amoureuses. Si les cicatrices parlent des batailles que certaines personnes ont livrées et gagnées, les vergetures quant elles sont des visages multiples du coeur, une manière au corps de prouver qu’il est libre d’être à la fois corps et rivière ou du moins son reflet. Ou mieux encore, un océan dont la surface plane est caressée par le Soleil avant de rejoindre l’horizon.

Ainsi, Ce Roman nous parle à travers tous ses mots, dans toutes ses couleurs, car il parle de nous, de nos perceptions, de nos manières d’aimer et de partager l’amour. L’amour qu’on donne n’est pas toujours celui qu’on reçoit  n’est pas forcément celui qu’on espère…Mais, voyons!

Je suis navré de vous parler au présent d’un texte à venir, comme si vous l’aviez déjà lu. La lecture de ce beau roman m’a fasciné. Désolé! Alors en guise de pardon, je tiens à vous dire que l’attente ne sera pas longue, car la première vente et signature du livre aura lieu le Samedi 27 de ce mois (Mai) au local du Collège Éducation Formelle d’Haïti (CEFHA) sis à brochette 101, ruelle Mormont. L’ouverture du programme se fera à 4h et la signature du livre se déroulera autour d’un mini spectacle.

©Tous droits réservés©

LE FACTEUR HAÏTI (LFH) / Lefranc Dorélus