Accueil ACTUALITÉS

Insécurité : Faute de mieux, Ariel Henry se tourne vers les Forces Armées d’Haïti

Visite du Premier Ministre Ariel Henry au Grand Quartier Général des Forces Armées d'Haïti ( FAD'H) /; Crédit Photo : Primature haïtienne

La Communauté internationale se montre de moins en moins intéressée à l’idée d’envoyer une force militaire en Haïti afin d’aider la police nationale à combattre les gangs qui prennent le pays en otage.Fatigué d’attendre une réponse concrète du « blanc », suite à sa demande, le Premier Ministre Ariel Henry tend la main aux Forces Armés d’Haïti (FAD’H) pour restaurer un climat sécuritaire dans le pays. Une réponse à la sortie du chef d’État-major de la Défense du Canada, le général Wayne Eyre?

LE FACTEUR HAÏTI, le 18 Mars 2023._Le gouvernement haïtien, par le biais du Premier Ministre Ariel Henry a sollicité en Octobre 2022, demande d’assistance militaire auprès de la communauté internationale afin de combattre les gangs qui imposent leur loi en Haïti.

La demande d’aide d’une intervention des forces militaires étrangères des autorités haïtiennes a été actée par le Neurochirurgien, lors d’un Conseil de Gouvernement organisé dans la soirée du jeudi 6 Octobre 2022. Elle a fait l’objet des débats lors de plusieurs réunions au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unis.

Plus de 6 mois après, aucune action concrète n’a été posée malgré les « déclarations d’amour » faites par les autorités américaines et canadiennes à leurs homologues d’Haïti. Entre temps, le Canada qui a été pressé par les États-Unis, question de prendre les rênes d’une mission étrangère en Haïti, s’est montré, dès le départ, réticent à s’inscrire dans cette démarche.

En guise d’emboîter le pas afin de voler au secours d’Haïti, État sans élus, pris en otage par les gangs, Ottawa a préféré d’abord, d’envoyer un avion de l’armée canadienne survoler l’espace arien d’Haïti dans la mission de cartographier les quartiers occupés par les bandits et de perturber leurs activités criminelles.

Lire aussi  Haïti-Justice : Ariel Henry et son HCT nomment 8 juges à la Cour de Cassation

Ensuite, deux (2) navires de la marine royale canadienne ont été envoyés en Haïti afin de patrouiller les eaux de Port-au-Prince pour contrarier les opérations maritimes des bandits. Des gestes qui paraissaient insignifiants, car les bandits kidnappent, volent, violent et tuent des gens à leur guise. Même l’institution policière en souffrent d’eux!

Insécurité : Faute de mieux, Ariel Henry se tourne vers les Forces Armées d'Haïti
Visite du Premier Ministre Ariel Henry au Grand Quartier Général des Forces Armées d’Haïti ( FAD’H) /; Crédit Photo : Primature haïtienne

Roulé dans la farine par la communauté internationale, le Premier Ministre Ariel veut changer de stratégies pour tenter traquer les gangs. Pour se faire, il se dirige vers l’armée qu’il a minimisée avant sa demande auprès de l’international.

C’est dans cette optique que le chef du gouvernement a visité le vendredi 17 Mars 2023, les Forces armées d’Haïti. Selon le Docteur, cette visite a pour objectif de leur signifier qu’en ces temps où la lutte contre l’insécurité galopante est devenue la « priorité numéro 1 ». De ce fait,  il entend dit-il, mobiliser toutes ses forces pour rétablir la sécurité dans le pays.

Selon des informations parvenues à l’agence, les autorités gouvernementales travaillent sur des plans strategiques pour activer l’armée qui compte plus 2 000 soldats présents au Grand Quartier Général de l’institution.

Dissoutes en 1995 après avoir participé à plusieurs coups d’État et ont été accusées d’autres ingérences politiques, les forces armées d’Haïti ont été remobilisées en 2017 par l’ancien Président Jovenel Moïse.

Le Premier Ministre Ariel Henry a fait ce come-back une semaine après la sortie du chef d’État-major de la Défense du Canada, le général Wayne Eyre, déclarant que l’armée canadienne n’a pas la capacité de diriger une force sécuritaire en Haïti.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)