Accueil ACTUALITÉS

Intervention militaire : Les États-Unis décident du sort d’Haïti début Novembre!

Photo prise lors des mouvements de rues à Port-au-Prince/ CP : Auteur (e) inconnu (e)

Un haut responsable de l’administration américaine a déclaré mercredi qu’il s’attend à ce que les dimensions d’une force en faveur d’Haïti soient réglées au début du mois de novembre.De ce fait, les États-Unis cherchent un pays pour diriger l’intervention militaire sollicitée par le Gouvernement d’Ariel Henry pour résoudre la crise sécuritaire et humanitaire qui paralyse le pays, selon un article publié par Miami Hérald.Une déclaration qui enterre les rumeurs selon lesquelles l’idée qu’une résolution américaine aux Nations Unies proposant le déploiement d’une force de réaction rapide en Haïti est en péril.

LE FACTEUR HAÏTI, le 27 Octobre 2022._Les États-Unis sont toujours intéressés à l’idée d’envoyer des troupes étrangères en Haïti en support au gouvernement dans la lutte contre les gangs.

Pour preuve, ils proposent qu’une force multilatérale , dirigée par un autre pays, soit déployée d’urgence en Haïti dès le début du mois de novembre 2022.C’est ce qu’a déclaré hier mercredi un haut responsable de l’administration américaine.

Il dit s’attendre à ce que les “dimensions d’une force soient réglées d’ici début novembre”, a rapporté Miami Herald dans ses colonnes.

De son côté, Brian Nichols était optimiste que le voyage de Blinken et les conversations en cours sur la scène mondiale aideront à apporter un soulagement à Haïti. Selon ses dires, la façon dont la conversation avance, sur qui apporte quoi à la table, est continue et active”, a déclaré Nichols.

Participation d’Haïti à une réunion au Conseil de Sécurité de l’ONU/ Crédit Photo : Le Devoir

Il a poursuivi en disant «qu’il est très confiant que cela progressera d’une manière holistique qui fournira une solution complète à ce défi. Alors que chaque nation examine son rôle, elle examine également ce que les autres apportent à la table.Ce sont des conversations actives.

Le responsable américain a fait savoir que “la discussion de la résolution au Conseil de sécurité progresse dans les prochains jours, la direction de la force deviendra claire, et qu’il est convaincu que les états membres auront quelque chose début novembre. Il concernera à la fois la résolution et la direction de la force”.

Cette nouvelle version des autorités américaines fait suite à une déclaration de plusieurs sources à McClatchy et au Miami Herald selon laquelle l’envoi d’une force militaire en Haïti est voué à l’échec.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)