Accueil ACTUALITÉS

Jacmel-Manifestation : Plusieurs blessés par balles recensés, des entreprises commerciales attaquées et saccagées

825

La population de Jacmel, dans le Sud-Est du pays était, de nouveau, dans les rues le mercredi 7 Septembre 2022, pour continuer de dénoncer la rareté du carburant, la hausse du prix des produits alimentaires ainsi que l’insécurité, entre autres.Une nouvelle journée qui était émaillée de violences en raison du fait que plusieurs entreprises commerciales dont une succursale de la Digicel ont été attaquées par des manifestants.En représailles à ces actes, plusieurs participants à ce mouvement ont été blessés par balles de policiers.

LE FACTEUR HAÏTI, le 7 Septembre 2022._Plusieurs milliers de jacméliens et jacméliennes ont occupé ce mercredi, les rues de la Cité des Poètes.Cette nouvelle sortie a été pour eux/elles l’occasion de continuer à réclamer la disponibilité de l’essence dans les pompes, la baisse du prix des produits sur le marché ainsi que la démission du Premier Ministre Ariel Henry.

La manifestation de ce mercredi était loin d’être pacifique, car des violences de toutes sortes y ont été enregistrées. Des journalistes contactés par l’agence de presse en ligne LE FACTEUR HAÏTI confirment que des protestataires, hostiles aux autorités locales, ont attaqué plusieurs entreprises commerciales de la ville, notamment celles appartenant à Joël KHawly.

Selon les confrères approchés, les manifestants accusent la famille Khawly de privatiser la ville.

Jacmel-Manifestation : Plusieurs blessés par balles recensés, des entreprises commerciales attaquées et saccagées

Aussi, une succursale de la compagnie de télécommunication, Digicel a connu le même sort de la part des manifestants.

Indignés par la situation actuelle du pays, ils s’en sont pris au Premier Ministre Ariel Henry. Ils demandent au chef du gouvernement s’assumer ses responsabilités face au climat d’insécurité qui continue de faire couler du sang dans le pays.

Tout au long de cette journée de mobilisation, les activités étaient au point mort à Jacmel, à cause des barricades érigées à travers plusieurs coins et recoins de la ville.

LE FACTEUR HAÏTI (LFH)